Mémoires

16 juin 2014 11:24; Act: 16.06.2014 11:31 Print

«Sordides manigances» du clan Mandela

Zelda la Grange, femme de confiance et assistante personnelle de Nelson Mandela, accuse le clan familial du leader sud-africain de sordides manigances durant ses derniers jours.

Voir le diaporama en grand »
05.12 Les célébrations du premier anniversaire de la mort de Nelson Mandela ont débuté vendredi à l'aube par des prières et des incantations sur une colline de Pretoria dédiée aux combattants de la lutte anti-apartheid. 02.07.2014 Quelque 5000 registres de condoléances ont afflué pour rendre hommage à Nelson Mandela, disparu le 5 décembre 2013. 19.12 Thamsanqa Jantjie, l'«interprète» fantasque, a été hospitalisé dans un établissement psychiatrique, a-t-on appris jeudi. 17.12 Mandla Mandela ( ici aux funérailles de son grand-père) est en froid avec une grande partie de sa famille. 16.12 L'interprète en langue des signes dénoncé comme incompétent le jour de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela a nié lundi avoir un passé criminel, comme l'ont affirmé des médias sud-africains. 16.12 Une statue de Nelson Mandela, les bras ouverts en signe de réconciliation, a été dévoilée lundi au siège de la présidence sud-africaine à Pretoria, au lendemain de ses funérailles. 15.12 La tombe de l'homme d'Etat parmi les plus adulés de la planète pourrait bien rester à jamais fermée au public, sur un flanc de colline dans la propriété familiale de Qunu. 15.12 L'ex-président sud-africain a été conduit dimanche vers sa modeste tombe à flanc de colline, dans un coin de la propriété familiale à Qunu (sud-est), pour y reposer en paix. 14.12 Nelson Mandela, l'icône mondiale de la paix et du pardon, a achevé samedi son très long chemin. Il est revenu dans sa maison de Qunu, le village de son enfance où il sera enterré dimanche. 13.12.13 Des centaines de milliers de sud-africains ont forcé les barrières de police afin de rendre un dernier hommage au père de leur nation 13.12.13 Des milliers de Sud-Africains se sont rassemblés à Pretoria pour saluer une dernière fois Nelson Mandela. 13.12.13 Certains ont parcouru de nombreux kilomètres pour voir leur «héros». 13.12.13 La dépouille s'envolera tôt samedi vers le village de Qunu, dans le sud du pays, où Mandela a passé une partie de son enfance et où il souhaitait être enterré. 12.12.13 Thamsanqa Jantjie, interprète en langage des signes lors de la cérémonie en l'honneur de Nelson Mandela, a plaidé un accès de schizophrénie, tandis que la communauté des sourds-muets lui reproche d'être un imposteur. 11.12 Les Sud-Africains ont commencé mercredi à rendre un ultime hommage, personnel cette fois, au héros de la lutte anti-apartheid. 11.12.2013 Un jour après la cérémonie en l'hommage de Nelson Mandela, on a appris que l'homme qui traduisait les discours en langage des signes était en fait un imposteur. L'homme est à droite de l'image. 10.12.2013 Le stade se remplissait mardi matin pour la célébration en l'hommage de Nelson Mandela. La pluie s'est invitée durant la cérémonie en hommage à Nelson Mandela. Graca Marchel, épouse de Nelson Mandela, était présente. Elle est la troisième femme de l'ancien président sud-africain. Barack Obama salue la veuve de Nelson Mandela. Winnie Madikizela-Mandela, deuxième épouse de Nelson Mandela, était également présente. Elle a divorcé de Nelson Mandela en 1996. Le président sud-africain Jacob Zuma arrive. Il est hué par la foule. De nombreuses personnalités doivent prendre part à la cérémonie. Le président américain Barack Obama est arrivé à Pretoria à bord d'Air Force One. Tenant un parapluie noir pour protéger son épouse de la pluie, M. Obama a descendu la passerelle suivi de près par son prédécesseur George W. Bush et son épouse Laura. Barack Obama serre la main de Raul Castro, son homologue cubain. Le président américain a rendu hommage à Nelson Mandela. Il a été ovationné pour son discours. Jacob Zuma, président sud-africain, s'est exprimé sur la mort de Nelson Mandela. Raul Castro s'est exprimé à son tour pour rendre hommage à Mandela. L'ex-président sud-africain Thabo Mbeki en compagnie de sa femme. L'ancien président sud-africain Frederik De Klerk est également arrivé avec sa femme. Il avait obtenu le Prix Nobel de la paix avec Nelson Mandela, en 1993. Le prince japonais Naruhito (au centre) était présent à la cérémonie. De gauche à droite, l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, et l'archevêque Desmond Tutu. A gauche, l'ancien Premier ministre Tony Blair. La reine Rania de Jordanie était là. La princesse de Suède Victoria était également présente. Le musicien Bono et l'actrice Charlize Theron étaient également présents. Dans la foule, on aperçoit Nicolas Sarkozy, François Hollande et Valérie Trierweiler, ainsi que Laurent Fabius et Christiane Taubira, parmi d'autres chefs d'Etat. 10.12.13 Un hommage grandiose à Nelson Mandela va rassembler un parterre de chefs d'Etat et de gouvernement à Soweto. Quelque 80'000 personnes vont se retrouver dans le stade de la célèbre township de Johannesburg, dont les portes ont été ouvertes à 5h. La cérémonie a commencé à 10h.

Sur ce sujet
Une faute?

Dans ses mémoires qui racontent sa relation de 19 années avec l'icône anti-apartheid - «Good Morning, Mister Mandela», à paraître jeudi -, Zelda la Grange raconte sa relation exceptionnelle avec son patron qui en avait quasiment fait sa fille adoptive et la surnommait «Zeldina», de la présidence sud-africaine à sa retraite.

Derniers jours de Mandela

Plus poignante encore est la description des derniers jours de Nelson Mandela, alors qu'il se bat contre une longue maladie et que sa famille se dispute son contrôle.

Des bonnes feuilles du livre publiées dimanche par le Sunday Times montrent comment l'épouse de M. Mandela, Graça Machel, a été écartée par certains membres du clan familial qui la traitaient mal alors même que le vieil homme était sur son lit d'hôpital.

Traitement mesquin

Dans ces mémoires susceptibles de froisser les membres de la grande tribu de Mandela, l'auteur fait le récit du traitement mesquin de Mme Machel de la part de membres la famille du héros sud-africain qui se querellaient entre eux des années avant sa mort en décembre dernier, à l'âge de 95 ans.

«Mme Frénésie»: ainsi l'avait surnommée la fille aînée de Mandela, Makaziwe, lit-on, après que les médias ont fait état de l'agitation de Graça Machel lorsque l'ambulance transportant le héros national à l'hôpital est tombée en panne, par une froide nuit de juin 2013.

Selon Zelda la Grange, la famille se chamaillait au sujet des obsèques du grand homme des années avant sa mort, un comportement rejeté par Mme Machel.

Absence de respect

«Je ne connais aucune personne vivante traitée avec une telle absence de respect que Mme Machel,» écrit l'auteur. Celle-ci s'est même retrouvée obligée d'obtenir une accréditation pour assister le 15 décembre aux obsèques de celui qui fut son époux, ajoute-t-elle.

Makaziwe a pour sa part indiqué au Sunday Times que l'auteur devrait prouver ses dires sur la famille, sinon elle serait «poursuivie en justice».

Zelda la Grange, 45 ans, s'en est tenue à son récit.

«Mon livre n'est pas un récit définitif, comme pour dire ceci est Madiba (nom de clan de Mandela). Je raconte juste mon expérience», a-t-elle dit à l'hebdomadaire.

Première rencontre émouvante

Sur une note plus légère, l'auteur - une Africaner blanche, unanimement saluée pour sa loyauté envers son patron et qu'on voyait souvent lui tenir la main dans ses vieux jours - raconte comment elle était restée sans voix à leur première rencontre.

«J'ai dit: 'bonjour M. Mandela', avant d'éclater en larmes. Je me suis sentie coupable lorsque cet homme à la voix douce, aux yeux bons et doté d'un esprit généreux m'a parlé dans ma langue après que mon peuple l'avait emprisonné pendant toutes ces longues années», explique-t-elle.

(afp)