Oslo

16 mai 2012 13:44; Act: 16.05.2012 14:05 Print

L'homme qui s'était immolé est hors de danger

Le Norvégien qui s'était mis le feu, mardi, devant le tribunal où se tient le procès d'Anders Behring Breivik survivra à ses blessures, a indiqué la police.

Mise en garde, ces images peuvent heurter la sensibilité de certaines personnes.
Sur ce sujet
Une faute?

L'homme, dont l'identité n'est pas connue et qui subissait une opération mercredi, présente «des blessures graves mais il est hors de danger», a déclaré à l'AFP Grete Metlid, une responsable de la police.

Mardi, l'individu, un Norvégien d'origine étrangère d'une quarantaine d'années, s'était aspergé de liquide inflammable puis s'était mis le feu à l'extérieur du dispositif de sécurité installé devant le tribunal pendant le procès de Breivik qui se tenait au même moment.

Les deux événements ne semblent pas liés

«Rien n'indique que ce soit lié» au procès, a déclaré Mme Metlid. «L'affaire semble être celle d'une personne désespérée qui lance un cri de détresse», a-t-elle ajouté.

Selon l'agence NTB, une avocate a indiqué avoir reçu une enveloppe de l'homme qui a tenté de s'immoler: vivant apparemment de prestations sociales, il avait vu une demande d'aide être rejetée.

Se disant en croisade contre l'islam et le multiculturalisme qui détruisent selon lui la Norvège, Breivik a tué 77 personnes le 22 juillet 2011 en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement et en ouvrant le feu sur des centaines de jeunes travaillistes réunis en camp d'été sur l'île d'Utoeya.

(afp)