Espionnage - NSA

29 octobre 2013 10:16; Act: 29.10.2013 19:41 Print

Les «oreilles» de la NSA à Genève démasquées?

Une unité d'élite de la CIA et de la NSA serait stationnée au sein de la mission américaine au siège de l'ONU à Genève. Elle surveillerait les portables, radios et communications satellites.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Une antenne diplomatique qui sert à faire du renseignement? C'est ce que laissent croire les dernières révélations du magazine «Der Spiegel», relayées mardi par le «Tages-Anzeiger». Une unité spéciale composée de membres de la CIA et de la NSA, baptisée «Special Collection Service» (SCS, Service de collecte spéciale) serait basée dans les locaux de la mission américaine à l'ONU, à Genève.

Le magazine allemand se fonde sur un document, qui date de 2010, rendu public par Edward Snowden, l'ex-consultant de la NSA, qui a mis au jour l'ampleur de la surveillance mondiale mise en place par les Etats-Unis. Selon cet écrit, le SCS de Genève serait une des 80 stations d'écoute installées partout dans le monde.

Passeports diplomatiques

Le document décrit en détail la manière de procéder du SCS: les spécialistes du renseignement voyagent en tant que diplomates et bénéficient de tous leurs privilèges. Ils sont logés dans les ambassades et consulats américains, sans que les employés connaissent leur vraie mission. Les antennes sont installées sur le toit des bâtiments, bien dissimulées.

Interrogé par le «Tages-Anzeiger», le politologue américain installé à Genève Dan Warner estime que les révélations du «Spiegel» sont «plausibles». Il rappelle que la CIA est active en Suisse depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Son coup d'éclat le plus retentissant reste la surveillance de la famille Tinner, qui aidait le Gouvernement libyen à développer son arsenal nucléaire. Les agents avaient fouillé la maison des ingénieurs et les avaient recrutés comme informateurs.

«Pas surprenant»

Du côté suisse, la surprise n'est pas non plus de mise. Dick Marty, ancien conseiller aux Etats PLR et rapporteur spécial pour le Conseil de l'Europe, juge les informations d'Edward Snowden «crédibles» et «précises», selon le quotidien zurichois. Idem pour le conseiller national genevois Carlo Sommaruga (PS), qui dit avoir toujours pensé que la Genève internationale était surveillée. Pour lui, le Service de renseignement suisse (SRC) doit développer ses activités de contre-espionnage, afin que la Délégation des commissions de gestion (ndlr: DélCdG, un groupe de parlementaires qui surveille les activités liées au renseignement et à la sécurité de l'Etat) puisse avoir un aperçu précis de la situation.

Une réunion de la DélCdG est prévue le 18 novembre, au cours de laquelle les activités de la NSA en Suisse seront «certainement abordées» selon son vice-président, le conseiller aux Etats Paul Niederberger (PDC/NW). Le ministre de la Défense, Ueli Maurer, et le chef des SRC, Markus Seiler, devraient y participer. Contacté par le «Tages-Anzeiger», le SRC n'a pas souhaité s'exprimer.

(dmz)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Commentaires sélectionnés

Hoobama, Hoobama, Hoobama blues, Obama blues – Nicoletta

Les commentaires les plus populaires

  • Ydriss Thomas le 29.10.2013 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lois

    Ça ne choque personne que l'état e plus puissant du monde viole un nombre incalculable de lois fondamentales, jusque dans les moindres recoins de notre vie privée, sans que personne ne réagisse? Je suis dégouté

  • Jean-Luc le 29.10.2013 12:53 Report dénoncer ce commentaire

    Du balais

    Et avec ça, la Widmer-stroumffette n'a même pas le courage de les envoyer paître avec leurs prétentions sur nos banques...

  • Bozo le clown le 29.10.2013 18:28 Report dénoncer ce commentaire

    Bande d'incultes

    La plupart des commentaires sont d'une ignorance crasse. C'est de la geopolitique, oui tous le monde est au courant. Seulement dans le monde de l'espionnage tout est permis sauf de se faire prendre officiellement. Et quand on se fait prendre officiellement, c'est du devoir de nos politiciens de s'en offusquer et de demander des comptes. Ce n'est pas jouer la veuve effarouché mais simplement exploiter une faiblesse diplomatique d'un concurrent. Ces histoires d'écoutes les mettent au pied du mur et les isolent diplomatiquement et c'est très bien. Ca leur fait les pieds..

Les derniers commentaires

  • Sof_T le 30.10.2013 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ennemi presque d état !

    Ahahahaaa ils ont que , sa a faire en tout cas moi personnellement j en ai hyper rien a foutre qu'ils écoutent que , j ai manger ceci ou bu cela je compte pas poser de bombe ou faire tt sauter Hahahaha écouter si sa vous chante je n en dormirai pas moins bien !!!

  • Tymmo LT le 30.10.2013 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop NSA

    pour qu'on puisse parler en privé, faut-il revenir aux cartes postales ?

  • Colonel Cohen le 30.10.2013 08:41 Report dénoncer ce commentaire

    Ordo AB chao

    Programme d'ecoute Mondial Echelon... Le terme meme d'ecoute est depassé puisque toutes nos communications sont enregistrées et stockées dans de gigantesques Serveurs enterrés dans le desert au US ou ailleurs. Les installations aux services d echelon sont repartis sur toute la planet et nombreuses sont à Caractere civile de double emplois et peuvent etre mise au service du reseau Echelon. Cela dit l'on peut aussi vous espionner avec vos telephones vos ordinateurs web cam ect..meme lorsque ces derniers sont à l'arret...Snowden Wikileaks..ect ..tout cela n est qu'une grosse arnaque..

  • Manuel le 30.10.2013 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et on fait quoi alors?

    ...et que va faire la Suisse à part...rien faire du tout? Merci à nos politiciens

  • Info le 30.10.2013 08:20 Report dénoncer ce commentaire

    ecoute usa

    Soyez polis avec eux quand vous téléphonez , dites leurs bonjour.