Maroc

03 mars 2011 21:43; Act: 03.03.2011 21:50 Print

Du nouveau pour les droits de l'homme

Le roi Mohammed VI du Maroc a mis en place jeudi un nouvel organisme public chargé de la défense des droits de l'homme, en remplacement d'un précédent conseil au rôle uniquement consultatif.

storybild

Le roi du Maroc, qui fête ici son anniversaire en famille, a mis en place jeudi un nouvel organisme public chargé de la défense des droits de l'homme. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La création du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) met fin au mandat du Conseil consultatif des droits de l'homme (CCDH), un organisme créé en 1990 par le roi Hassan II.

Cette annonce est intervenue après les manifestations du 20 février au Maroc, dont les participants réclamaient notamment des progrès en matière de droits de l'homme.

Mesure attendue

Le nouveau conseil sera lui composé de personnalités représentant les pouvoirs publics, les ONG, les partis politiques ainsi que de personnalités indépendantes, selon une source gouvernementale.

Le CNDH jouira d'une «autonomie vis-à-vis des pouvoirs publics» et sera doté de «larges prérogatives dans les domaines de la protection et de la promotion des droits de l'homme», a dit à l'AFP Mohammed Sebbar, le nouveau secrétaire général du conseil nommé jeudi par le roi.

Cette instance aura pour compétences la «protection et la promotion des droits humains, y compris la mise en oeuvre des recommandations de l'Instance équité et réconciliation» (IER), a-t- il encore ajouté.

Rapport en 2005 évoqué

L'IER est une commission issue du CCDH, créée en 2003 par Mohammed VI afin d'aider à établir la vérité sur la répression menée durant les années de plomb (1960-1999) du règne de son père Hassan II.

Cette commission, dissoute en 2005 après avoir remis son rapport, avait notamment recommandé l'abolition de la peine de mort.

Le CCDH a traité des milliers de dossiers et débloqué des sommes substantielles pour l'indemnisation des victimes.

(afp)