Egypte

21 mars 2011 13:23; Act: 21.03.2011 15:04 Print

L'UE gèle les avoirs de Hosni Moubarak

L'Union européenne a décidé lundi de geler les avoirs du président égyptien déchu Hosni Moubarak et de 18 de ses proches considérés comme «responsables du détournement de fonds publics égyptiens».

Une faute?

La décision, déjà prise la semaine dernière sur le principe, a été entérinée à l'occasion d'une réunion des ministres européens des Affaires étrangères à Bruxelles. La liste complète des personnes visées par ces sanctions sera publiée au Journal officiel de l'UE «d'ici la fin de la semaine».

Outre Hosni Moubarak, sa femme Suzanne, ses fils Alaa et Gamal et leurs épouses sont sur la liste, selon un diplomate européen. Y figurent également des personnages clés de l'ancien régime dont un ancien ministre de l'Intérieur et responsable du parti de l'ancien raïs, a précisé ce diplomate.

M. Moubarak, qui a été contraint à la démission le 11 février sous la pression de la rue après avoir été au pouvoir pendant 30 ans, est accusé d'avoir amassé une fortune considérable. Un de ses conseillers a toutefois nié que cette richesse soit estimée à plusieurs milliards de dollars.

La presse égyptienne a fait état de compte secrets de l'ancien homme fort de l'Egypte dans les banques du pays, y compris des dépôts de l'ordre de centaines de millions de dollars au nom de son épouse, de ses fils Alaa et Gamal et de leurs épouses Heidi Rasekh et Khadiga al-Gammal.

Plusieurs autres ministres de M. Moubarak et hommes d'affaires proches de l'ancien pouvoir ont été arrêtés, interdits de quitter le territoire et ont vu leurs avoirs gelés. Certains doivent être jugés dans les semaines à venir, la plupart pour fraude et malversations financières.

La lutte contre la corruption était l'une des principales exigences des opposants qui ont poussé M. Moubarak au départ à l'issue de 18 jours de manifestations.

(afp)