«Contre-révolution»

17 décembre 2011 09:25; Act: 17.12.2011 10:24 Print

Huit morts dans des affrontements en Egypte

Les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants dans le centre du Caire ont fait huit morts et 299 blessés vendredi, selon un bilan diffusé samedi par le ministère de la Santé.

Voir le diaporama en grand »
18.12 En tentant de réprimer les manifestations, les forces de l'ordre égyptiennes se livrent à des exactions. Dans une vidéo on voit une femme voilée se faire tabasser et dévêtir. Ici un policier saute à pieds joints sur un manifestant déjà au sol. 17.12: Les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants vendredi dans le centre du Caire ont fait huit morts et 299 blessés Les accrochages ont repris samedi dans la matinée. 07.12 Kamal el-Ganzouri, nouveau premier ministre et son gouvernement ont prêté serment mercredi. 28.11 Les Egyptiens de rendent en masse aux urnes pour les premières élections libres depuis 1958. 25.11 Kamal el-Ganzouri, (au centre), qui a été de 1996 à 1999 Premier ministre sous Hosni Moubarak (à sa droite), à été nommé nouveau Premier ministre par l'armée au pouvoir. 25.11 L'opposant égyptien Mohamed ElBaradei a rejoint les manifestants sur la place Tahrir. 24.11 L'armée égyptienne a présenté ses excuses pour les morts de ces derniers jours. 23.11 Des milliers de personnes se sont à nouveau réunies mercredi matin sur la place Tahrir. 22.11 Le gouvernement égyptien a donné sa démission collective lundi soir. L'armée est restée sourde à la voix du peuple et a refusé cette démission. Un nouvelle manifestation est prévue mardi. Les frères musulmans ont décidé de la boycotter. Les affrontements se sont intensifié au Caire, dimanche autour de la place Tahrir, symbole de la révolution du début de l'année. Trois personnes sont mortes asphyxiées dimanche. Samedi déjà deux autres manifestants avaient péri.

Sur ce sujet
Une faute?

«Le bilan des incidents de vendredi devant le siège du gouvernement est passé à huit morts et 299 blessés», a déclaré Adel Adaoui, adjoint du ministre de la Santé, cité par l'agence officielle Mena. Un précédent bilan faisait état de 3 morts et 257 blessés.

Les forces de l'ordre ont repris le contrôle samedi tôt dans la matinée des abords du siège du gouvernement, où les violents affrontements se sont poursuivis jusque tard dans la nuit.

D'importants effectifs de soldats et de policiers ont barré les accès à ce secteur, en déployant notamment des barbelés, à quelques centaines de mètres de la place Tahrir.

Après quelques heures de calme, des heurts sporadiques ont toutefois repris dans le courant de la matinée avec des groupes de manifestants jetant des pierres et des cocktails molotov, a constaté un journaliste de l'AFP.

Les affrontements avaient débuté vendredi matin entre les forces de l'ordre et des manifestants qui campaient depuis fin novembre devant le siège du gouvernement pour protester contre la nomination par l'armée d'un Premier ministre, Kamal el-Ganzouri, qui fut déjà chef du gouvernement sous le président déchu Hosni Moubarak.

Ces heurts sont survenus alors que le pays est engagé depuis le 28 novembre dans des élections législatives, jusqu'à présent largement dominées par les formations islamistes.

Ces violences sont les plus importantes depuis des affrontements entre manifestants anti-armée et forces de l'ordre qui avaient fait 42 morts en novembre dans le même quartier du Caire, quelques jours avant le début du scrutin.

(afp)