Egypte

31 décembre 2011 21:19; Act: 31.12.2011 21:25 Print

Heurts pour un nouveau dessin de Mahomet

Des affrontements de type confessionnel ont éclaté ces derniers jours dans la province égyptienne d'Assiout après la diffusion par un étudiant chrétien d'un dessin de Mahomet.

Voir le diaporama en grand »
18.12 En tentant de réprimer les manifestations, les forces de l'ordre égyptiennes se livrent à des exactions. Dans une vidéo on voit une femme voilée se faire tabasser et dévêtir. Ici un policier saute à pieds joints sur un manifestant déjà au sol. 17.12: Les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants vendredi dans le centre du Caire ont fait huit morts et 299 blessés Les accrochages ont repris samedi dans la matinée. 07.12 Kamal el-Ganzouri, nouveau premier ministre et son gouvernement ont prêté serment mercredi. 28.11 Les Egyptiens de rendent en masse aux urnes pour les premières élections libres depuis 1958. 25.11 Kamal el-Ganzouri, (au centre), qui a été de 1996 à 1999 Premier ministre sous Hosni Moubarak (à sa droite), à été nommé nouveau Premier ministre par l'armée au pouvoir. 25.11 L'opposant égyptien Mohamed ElBaradei a rejoint les manifestants sur la place Tahrir. 24.11 L'armée égyptienne a présenté ses excuses pour les morts de ces derniers jours. 23.11 Des milliers de personnes se sont à nouveau réunies mercredi matin sur la place Tahrir. 22.11 Le gouvernement égyptien a donné sa démission collective lundi soir. L'armée est restée sourde à la voix du peuple et a refusé cette démission. Un nouvelle manifestation est prévue mardi. Les frères musulmans ont décidé de la boycotter. Les affrontements se sont intensifié au Caire, dimanche autour de la place Tahrir, symbole de la révolution du début de l'année. Trois personnes sont mortes asphyxiées dimanche. Samedi déjà deux autres manifestants avaient péri.

Sur ce sujet
Une faute?

Tout a commencé jeudi lorsque des dizaines de musulmans ont tenté de pénétrer dans la maison d'un étudiant chrétien après la diffusion sur internet de ce dessin représentant le prophète. La police a été appelée sur place puis a arrêté l'étudiant et mis en place un cordon de sécurité autour de sa maison pour empêcher des heurts, a indiqué samedi le gouverneur d'Assiout Abdelrahim Borei.

Mais vendredi, un groupe de musulmans a mis le feu à un commerce appartenant au père de l'étudiant dans un village proche et un autre groupe a incendié des maisons de chrétiens dans un autre village. Les heurts ont ainsi eu lieu dans trois villages.

Le gouverneur a demandé une réunion d'urgence avec des responsables politiques et religieux ainsi qu'avec les nouveaux députés et membres du courant ultra-conservateur salafiste pour tenter de ramener le calme dans la région. «Le calme est maintenant revenu», a indiqué M. Borei, après avoir expliqué que la police avait été déployée dans ces zones pour y maintenir l'ordre».

Vendredi, le maréchal Hussein Tantaoui, chef d'Etat de fait de l'Egypte, avait indiqué pour sa part que l'armée allait accroître les mesures de sécurité autour des églises à l'occasion du Nouvel An et du Noël copte qui sera célébré le 7 janvier prochain.

La puissante confrérie des Frères musulmans a également demandé que les églises soient protégées pour empêcher des attaques. Il y a un an, plus de vingt personnes avaient été tuées dans une attaque commise par un kamikaze devant une église d'Alexandrie à la sortie de la la messe du Nouvel An, peu après minuit.

(ats)