Libye

03 mars 2011 10:34; Act: 03.03.2011 11:04 Print

Enquête sur 10 à 15 responsables libyens

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) va ouvrir une enquête contre 10 à 15 responsables libyens suspectés de «crimes contre l'humanité».

Sur ce sujet
Une faute?

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, ne donne pas les noms des dirigeants libyens objets d'une enquête, pour de présumées «attaques massives contre la population civile», mais indique qu'un mandat d'arrêt international contre le leader libyen Mouammar Kadhafi pourrait être demandé rapidement.

Il donnera à 12h GMT une conférence de presse à La Haye pour détailler les noms et les poursuites susceptibles d'être engagées.

«La rapidité est vitale. Ce sont des crimes très graves qui continuent à être commis», indique le magistrat au sujet d'un mandat contre Kadhafi, ajoutant que les preuves pour demander l'arrestation du dirigeant libyen seront réunies «le plus tôt possible».

«Il semble qu'en Libye se produisent des mitraillages et bombardements de civils dans des lieux publics. Ce sont des attaques massives contre la population civile. Les faits sont très graves, il y a des centaines ou milliers des morts», explique M. Moreno-Ocampo dans cette interview réalisée mercredi par téléphone et publiée jeudi par le quotidien espagnol.

«Nous avons décidé d'ouvrir une enquête pour pouvoir identifier les responsables», explique encore le magistrat. «Maintenant, nous devons prouver les crimes et arriver aux responsables», déclare-t-il.

6000 morts

Le Conseil de sécurité des Nations unies avait samedi, dans une résolution, saisi le procureur de la CPI de la situation en Libye, considérant que «les attaques systématiques» contre la population civile de ce pays «peuvent être assimilées à des crimes contre l'humanité».

Les violences liées à la répression de l'insurrection en Libye ont fait 6000 morts, dont 3000 dans la seule ville de Tripoli, a affirmé mercredi à Paris le porte-parole de la Ligue libyenne des droits de l'homme, Ali Zeidan.

Entrée en fonction en 2002, la CPI est le premier tribunal permanent chargé de poursuivre des auteurs de crimes de guerre, de crimes contre l'humanité et de génocide.

(afp)