Tunisie

04 juin 2011 18:43; Act: 04.06.2011 18:58 Print

Cinq morts et 90 blessés dans des affrontements

Les violents affrontements qui ont opposé des factions tribales à Metlaoui, ville minière du sud-ouest tunisien, ont fait deux nouvelles victimes samedi, portant le bilan à cinq morts et 90 blessés.

Une faute?

Selon l'agence officielle TAP, des habitants se sont attaqués dans la matinée au domicile d'un membre d'une faction rivale et à son fils, qu'ils ont violemment agressés à l'aide bâtons et de couteaux jusqu'à ce que mort s'en suive.

Ces violences ont éclaté dans la nuit de vendredi à samedi à la suite de «rumeurs» relatives à la politique de recrutement de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), principal employeur dans la région qui aurait favorisé une faction au détriment d'une autre.

Les forces de sécurité et l'armée ont été empêchées de s'approcher des lieux des affrontements au cours desquels les factions rivales ont fait usage de cocktails Molotov et de fusils de chasse, faisant trois morts et 90 blessés.

Barricades, pillages et incendies

Les belligérants ont dressé des barricades aux entrées de la ville, barrant la route aux renforts sécuritaires et militaires, ajoute TAP, qui fait état de dégâts importants occasionnés par les affrontements. Des locaux commerciaux ont été pillés et incendiés.


Les autorités ont aussitôt décrété un couvre-feu dans la ville de 20h00 à 5h00.

En mars dernier, des violences similaires avaient fait deux morts dans cette ville du bassin minier de Gafsa, théâtre de troubles sociaux depuis 2008 sur fond de chômage récurrent et de précarité des conditions de vie.

(ap)