Libye

11 mars 2011 22:11; Act: 12.03.2011 15:38 Print

Kadhafi a passé sous le bistouri pour rajeunir

Un chirurgien esthétique brésilien a révélé avoir opéré le numéro un libyen Mouammar Kadhafi avec pour mission de le rajeunir, il y a seize ans dans son bunker à Tripoli.

storybild

Le numéro un libyen Mouammar Kadhafi ne souhaitait pas être perçu «comme un vieux». (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans une interview à l'hebdomadaire brésilien Epoca, Liacyr Ribeiro, 70 ans, qui travaille dans deux cliniques à Rio de Janeiro, confie que le colonel Kadhafi, âgé à présent de 69 ans, «a exigé une opération imperceptible».

«Je voulais laisser le visage de Kadhafi bien lisse en 1995», affirme le chirurgien qui aurait également opéré le Premier ministre italien Silvio Berlusconi, selon des blogs italiens.

Le colonel «a dit qu'il était au pouvoir depuis plusieurs années et qu'il ne voulait pas que les jeunes le voient comme un vieux», a expliqué M. Ribeiro.

«Bien élevé et introverti»

«Bien que bien élevé et intelligent, Kadhafi m'a semblé introverti, timide et froid», a poursuivi le chirurgien qui, après avoir gardé le secret sur cet épisode, a décidé de le révéler «pour contribuer à faire comprendre ce personnage de l'Histoire autour duquel il y a beaucoup de spéculations et peu d'informations».

M. Ribeiro a précisé avoir été contacté en 1994 par le ministre libyen de la Santé de l'époque, Mohamed Zaid, alors qu'il participait à un congrès de chirurgie plastique à Tripoli.

Une personne «très chère»

A la fin de sa conférence sur les opérations mammaires, sa spécialité, M. Zaid lui a dit qu'il voulait lui présenter une personne très chère. Le chirurgien a pensé qu'il s'agissait de sa femme qui souhaitait se faire opérer des seins.

«Vous allez examiner notre leader», lui a dit le ministre quand ils sont arrivés dans le bunker du colonel Khadafi.

M. Ribeiro est revenu en 1995 pour opérer le numéro un libyen avec son collègue Fabio Nacach, spécialiste en implants de cheveux.

Graisse du ventre et rides

De la graisse du ventre du colonel a été retirée et injectée dans les rides de ses pommettes. L'aspect des paupières a été amélioré et une cicatrice sur le côté droit du front gommée.

Ex-président de la Société brésilienne de chirurgie plastique et ancien élève d'Ivo Pitanguy, considéré comme le pape de la chirurgie esthétique au Brésil, M. Ribeiro affirme ne pas avoir fait payer Mouammar Kadhafi mais avoir reçu de lui une enveloppe pleine de dollars et de francs français.

(afp)