Pétrole

29 décembre 2011 17:47; Act: 29.12.2011 17:50 Print

La Libye va revoir ses contrats avec ENI

La Libye va revoir les contrats signés entre le géant pétrolier italien ENI et l'ancien régime de Mouammar Kadhafi, ont annoncé les nouvelles autorités libyennes jeudi.

Sur ce sujet
Une faute?

«Le chef du gouvernement de transition Abdel Rahim al-Kib a informé le directeur général de la compagnie italienne ENI, M. Paolo Scaroni, qu'il a rencontré mercredi (...), que les contrats signés entre ENI et le régime déchu vont être revus et réexaminés conformément aux intérêts de la Libye avant d'être appliqués», a indiqué le bureau du Premier ministre dans un communiqué.

ENI est le premier producteur étranger en Libye. Début décembre, M. Scaroni avait jugé «impensable» que les contrats conclus sous l'ère Kadhafi puissent être remis en cause par le nouveau régime.

«La nouvelle Libye n'acceptera pas qu'on lui dicte de projets et elle aura un rôle effectif et son mot à dire dans le choix des projets et leur approbation», a poursuivi M. al-Kib, cité par le texte. «Tout le monde doit respecter les choix du peuple libyen qui a recouvré avec les sacrifices de ses fils son entière souveraineté».

«Les compagnies étrangères qui travaillaient en Libye doivent prouver aux Libyens qu'elles étaient un partenaire de la Libye et non de Kadhafi et de son régime», a-t-il poursuivi.

«La compagnie ENI doit prouver cela en jouant un rôle significatif dans la reconstruction des villes détruites par les forces de Kadhafi», a-t-il encore dit.

iba/hj

(afp)