Avions libyens à Malte

21 février 2011 19:04; Act: 21.02.2011 21:28 Print

Alerte maximum dans les bases aériennes

Alors que deux avions militaires et deux hélicoptères civils en provenance de la Libye ont atterri à Malte, l'Italie déclenche l'alerte maximale dans ses bases aériennes.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

L'Italie a déclenché lundi l'alerte maximum dans toutes ses bases aériennes, après l'atterrissage un peu plus tôt à Malte de deux avions militaires et de deux hélicoptères civils en provenance de Libye, probablement en fuite, a annoncé l'agence italienne Ansa.

«Le relèvement du niveau d'alerte à son niveau maximum» a été confirmé par des sources au ministère de la défense italienne, interrogées par Ansa à Abou Dhabi, où le ministre de la Défense, Ignazio La Russa, effectue une visite.

En outre, selon la même source, il a été également décidé l'envoi dans le sud de la péninsule d'un nombre important d'hélicoptères de l'Armée de l'Air et de la Marine.

Selon Ansa, «la décision a été prise après l'atterrissage à Malte de deux avions militaires et deux hélicoptères civils».

Militaires et ressortissants en fuite

Les avions avaient à leur bord quatre soldats qui ont affirmé s'être enfuis de la base militaire de Benghazi, à 1.000 km à l'est de Tripoli, tombée au main des manifestants, ont indiqué à l'AFP des sources militaires maltaises.

Selon ces sources, les hélicoptères civils transportaient quant à eux sept personnes se disant de nationalité française. Elles ont déclaré travailler sur une plate-forme pétrolière en haute mer, du côté de Benghazi, et ont demandé la protection des autorités maltaises.

(afp)