Crise en Syrie

22 mars 2011 17:44; Act: 22.03.2011 17:51 Print

Nouvelles manifestations dans le sud

Plus d'un millier de personnes ont manifesté mardi pour la cinquième journée consécutive à Deraa, dans le sud de la Syrie.

storybild

Les manifestants réclament davantage de liberté. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Les protestataires se sont rassemblés près de la mosquée de Deraa, devenue le principal site de manifestation de la ville, en scandant: «Liberté, liberté ! Paix, paix !» Ils ont été encerclés «par un grand nombre de forces de sécurité et d'éléments armés», a dit un militant des droits de l'Homme sous couvert de l'anonymat.

Les manifestants ont formé une chaîne humaine autour de la mosquée par crainte qu'elle ne soit prise d'assaut. Depuis tôt le matin, des renforts ont été envoyés aux abords de la mosquée, a-t-il ajouté.

L'ONU réclame une enquête

Des milliers de personnes avaient défilé pour la liberté lundi à Deraa pour la quatrième journée consécutive, après les funérailles d'un jeune tué la veille. Au total, au moins six manifestants ont perdu la vie depuis vendredi.

Le Haut commissariat de l'ONU aux droits de l'homme a demandé mardi à Damas de mettre en place une enquête «indépendante, transparente et efficace» sur les «meurtres» de ces manifestants. Il a insisté sur la «nécessité de mettre fin immédiatement à l'usage excessif de la force contre des manifestants pacifiques, en particulier l'utilisation de balles réelles».

Deraa, sur le plateau du Hauran, est depuis plusieurs jours le théâtre de manifestations sans précédent contre le pouvoir syrien, malgré une loi d'urgence en vigueur depuis 1963.

Le mouvement de protestation a été lancé le 15 mars à Damas après un appel, via une page Facebook intitulée «La révolution syrienne contre (le président syrien) Bachar al-Assad 2011», à manifester pour «une Syrie sans tyrannie, sans loi d'urgence ni tribunaux d'exception, sans corruption ni monopole des richesses».

(ats)