Libye

09 mars 2011 18:20; Act: 09.03.2011 20:07 Print

Le nombre de victimes alarme le CICR

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s'est déclaré mercredi «alarmé par le nombre croissant de victimes» en Libye.

Une faute?

Il a dénoncé «l'utilisation répétée de l'artillerie lourde dans des zones urbaines» dans la partie occidentale de la Libye.

Le président du CICR Jakob Kellenberger s'adressera à la presse jeudi matin à Genève, pour la première fois depuis le début du conflit en Libye, afin de «faire part de ses préoccupations dans la conduite des hostilités». Il entend aussi dénoncer «le fait que les trois quarts du pays restent coupés de l'aide humanitaire», a précisé l'institution.

Le CICR a plusieurs équipes médicales dans l'est du pays, basées à Benghazi. Mais l'organisation n'a jusqu'ici pas obtenu accès à Tripoli et à la partie occidentale de la Libye où se déroulent de violents combats entre les forces loyales à Kadhafi et les insurgés.

(ats)