Koweït

06 décembre 2011 15:14; Act: 06.12.2011 15:14 Print

L'émir a dissous le Parlement

L'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al- Sabah, a dissous par décret mardi le Parlement pour la quatrième fois en moins de six ans, a annoncé la télévision d'Etat.

Une faute?

Selon la télévision, «l'émir a promulgué un décret portant dissolution de l'Assemblée nationale», une mesure qui intervient après la démission du gouvernement, accusé de corruption par des députés de l'opposition.

L'émir a justifié la dissolution de la Chambre par ces développements au Koweït qui constituent «une menace pour les intérêts supérieurs du pays», selon le texte du décret publié par l'agence officielle Kuna.

L'émir avait accepté la semaine dernière la démission du gouvernement dirigé par son neveu cheikh Nasser Mohammad al-Ahmad Al- Sabah, et nommé cheikh Jaber Moubarak Al-Sabah, un autre membre de la famille régnante, comme nouveau Premier ministre.

Cheikh Nasser, 71 ans, avait démissionné à l'issue de manifestations conduites par des jeunes, soutenus par des députés de l'opposition, sur fond d'accusations de corruption.

Une dissolution du Parlement ouvre la voie à des élections générales dans un délai de 60 jours.

Le Koweït, troisième producteur de l'Opep, produit actuellement quelque 3 millions de baril par jour. Il a une population autochtone de 1,2 million d'habitants et accueille 2,4 millions d'étrangers.

(ats)