Ukraine-Russie

21 octobre 2014 11:28; Act: 21.10.2014 12:10 Print

Aucun accord Kiev-Moscou sur le gaz

Le président ukrainien a annoncé que Kiev et Moscou n'étaient pas parvenus à se mettre d'accord sur le prix du gaz.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Aucun accord sur le gaz n'a été trouvé, a déclaré le président ukrainien Petro Porochenko à l'issue de sa rencontre avec Vladimir Poutine, vendredi à Milan. Il a dit espérer «une solution d'ici au 21 octobre, date de réunion à Bruxelles entre l'Ukraine, la Russie et la Commission européenne».

Bombes à sous-munitions

De son côté, l'organisation non gouvernementale Human Rights Watch (HRW) a dénoncé l'usage fait par l'armée ukrainienne de bombes à sous-munitions contre les séparatistes prorusses dans l'est.

Dans un rapport, l'organisation dont le siège est à New York affirme avoir constaté «un usage répété de bombes à sous-munitions dans les combats entre les forces gouvernementales et rebelles prorusses dans plus d'une douzaine d'endroits, en ville comme à la campagne». L'attaque, qui a coûté la vie à un employé suisse de la Croix-Rouge, le 2 octobre à Donetsk, a été réalisée avec des roquettes à sous-munitions, ajoute l'ONG.

Et dans une enquête publiée lundi, le «New York Times», qui se base sur ses propres constatations, évoque «des signes clairs que des bombes à sous-munitions ont été tirées depuis des territoires tenus par l'armée, où des roquettes d'artillerie mal tirées contenant des sous-munitions ont été trouvées par des villageois dans des champs».

Contacté par l'AFP, le Ministère ukrainien de la défense a rejeté ces accusations, qui «sont dénuées de tout fondement».

Accusations de crimes de guerre

Plusieurs ONG occidentales ont aussi accusé les séparatistes de crimes de guerre depuis le début du conflit, qui a fait plus de 3700 morts depuis avril selon l'ONU, notamment enlèvements et tortures.

(ats/afp)