Ukraine

11 février 2015 07:35; Act: 11.02.2015 14:16 Print

Un obus frappe une station d'autobus de Donetsk

Un obus a frappé mercredi une station du centre de Donetsk, sous contrôle prorusse, tuant au moins quatre personnes alors que les pourparlers débutent à Minsk.

Sur ce sujet
Une faute?

Au moins 45 personnes dont 19 soldats ukrainiens ont été tuées au cours des dernières 24 heures dans l'est rebelle de l'Ukraine, ont annoncé mercredi les autorités rebelles et séparatistes dans des bilans séparés.

«Dix-neuf soldats ont été tués et 78 blessés au cours des dernières 24 heures», a déclaré un porte-parole de l'armée ukrainienne, Vladislav Selezniov. Parmi eux, cinq soldats ont été tués au cours de l'attaque au lance-roquettes multiple Smertch qui a touché mardi la ville de Kramatorsk, siège du quartier général de l'armée ukrainienne dans l'Est rebelle du pays.

Cette attaque a également tué 11 civils, dont un décédé ce matin des suites de ses blessures, selon un communiqué publié sur le site internet de la présidence ukrainienne.

«Il y avait beaucoup de gens»

Dans le fief rebelle de Donetsk, où trois personnes sont mortes dans des bombardements mardi, au moins cinq civils ont été tués et neuf blessées mercredi matin par des tirs d'artillerie près d'un arrêt de bus et d'une usine de métaux.

«Cela a eu lieu pendant l'heure de pointe. Il y avait beaucoup de gens, tout le monde allait au travail», a expliqué à l'AFP Svetlana, 56 ans, qui a entendu au total cinq tirs d'artillerie.

Deux autobus ont été touchés et «un chauffeur de bus est mort après le tir de mortier», a annoncé à l'AFP un représentant des séparatistes, Ivan Prikhodko, tandis qu'un ouvrier de l'usine de métaux expliquait que deux gardiens de l'usine avaient également été tués. Les autorités séparatistes de la ville ont annoncé la mort de cinq civils au total.

«Cinq personnes ont été transportées à l'hôpital avec des blessures légères, plus quatre plus gravement touchées», a en outre précisé à l'AFP Olexandre Oprishchenko, un responsable médical de la République de Donetsk.

Mardi, les séparatistes avaient pour leur part annoncé la mort de sept de leurs soldats.

Ces combats redoublent, alors que d'intenses efforts diplomatiques sont en cours. Vladimir Poutine, François Hollande, Angela Merkel et Petro Porochenko doivent se retrouver mercredi à Minsk pour traiter l'initiative de paix lancée par le couple franco-allemand, qui vise à mettre un terme à un conflit ayant fait plus de 5300 morts en dix mois.

(ats/afp)