Initiative sur les armes

02 février 2011 17:17; Act: 02.02.2011 17:44 Print

Les adversaires gagnent du terrain

L'initiative «Pour la protection face à la violence des armes» aurait recueilli 47% de voix positives si le scrutin avait eu lieu la semaine passée.

storybild

Un changement d'opinion s'est fait en Suisse italienne et en Suisse allemande surtout: les Alémaniques étaient 51% à dire oui à l'initiative début janvier et 40% à la refuser. Actuellement, plus que 45% l'accepteraient et 48% la rejetteraient. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Par rapport au premier sondage, il y a un mois, les adversaires de l'objet gagnent 6% alors que les partisans perdent 5% des voix, a indiqué la SSR mercredi. Le nombre d'indécis n'a presque pas changé: ils sont 8% (9% début janvier).

Le camp du non compterait donc 45% des suffrages, selon le 2e sondage de l'institut GfS Berne réalisé pour le compte de la SSR.

Malgré cette tendance vers le non, l'issue du scrutin reste incertaine. Et la mobilisation reste forte, avec 55% de personnes interrogées qui déclarent vouloir se rendre aux urnes.

Il y a un mois, les partisans de l'initiative étaient encore nettement en tête avec 52% des voix, contre 39% aux adversaires. Le recul du oui s'explique principalement par le fort engagement de la droite, qui combat l'objet, selon les analystes de GfS Berne. Les adversaires ont particulièrement gagné du terrain dans les campagnes. En milieu urbain, l'approbation au texte reste élevée.

Net refus du PLR

Les intentions de vote se sont consolidées à gauche comme à droite: 84% des partisans du PS disent oui à l'initiative. Chez les Verts, l'approbation reste élevée avec 84%. De l'autre côté, la base de l'UDC entend rejeter l'objet par 74% des voix.

Un net glissement se fait ressentir auprès des partisans du PLR: il y a un mois, 44% d'entre eux entendaient accepter l'initiative et 48% la rejeter. Le non est maintenant net avec 59% contre 34% de oui.

Les avis restent partagés dans les rangs du PDC: 43% approuvent le texte et 46% le rejettent. Lors du premier sondage déjà, les deux camps avaient quasiment la même force.

On observe toujours une différence, même si elle est moins marquée, dans les intentions de vote entre les femmes et les hommes: 55% des premières voteraient oui et 35% non. Les hommes sont 54% à refuser l'initiative tandis que 39% l'accepteraient.

Revirement au Tessin

Un changement d'opinion s'est fait en Suisse italienne et en Suisse allemande surtout: les Alémaniques étaient 51% à dire oui à l'initiative début janvier et 40% à la refuser. Actuellement, plus que 45% l'accepteraient et 48% la rejetteraient.

En Suisse italienne, on assiste à un vrai revirement: avec 50%, le non devance nettement les 38% de oui. Début janvier, 59% affirmaient accepter l'initiative et 34% la refusaient. En Suisse romande, la majorité du oui reste stable: 54% approuvent le texte, 36% le rejettent, des valeurs quasi identiques à début janvier.

Le sondage a été mené du 24 au 29 janvier auprès de 1209 citoyens dans les trois régions linguistiques. La marge d'erreur est de /- 2,9%.

GfS Berne estime que la tendance vers un refus s'est poursuivie entretemps: c'est l'évolution la plus plausible, mais une mobilisation de dernière minute d'un camp ou de l'autre n'est pas exclue. L'institut souligne que le sondage ne donne aucune réponse à la question de la majorité des cantons, éventuellement décisive.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Monsieur Voténon le 02.02.2011 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Le compte est bon

    Et si l'on parlait un peu moins de tous ces chiffres très contestables et que l'on parlait un peu plus du fondement même de cette initiative !? Car je ne suis pas sûr que des statistiques grotesques et relativement inutiles (à cause des différents chiffres évoqués) fassent vraiment avancer le Schmilblick...

  • Pikipao le 02.02.2011 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    La gauche ... totalement à l'ouest!

    Arrêtez de dire n'importe quoi! Que les chiffres soient vrais ou faux, ça n'empêchera pas une personne de se suicider autrement (pendaison, saut d'un pont, médicaments & alcool, etc.)!! A ce que je saches, on est pas aux USA où il y a des tueries, il n'y en a jamais eu d'ailleurs, donc cessons de dire n'importe quoi et de tromper la population sur les soit-disant "risques" qu'on les armes militaires ou de tir sportif! Votez non!!

  • mondieu le 02.02.2011 17:24 Report dénoncer ce commentaire

    Pikipao complètement à l'ouest !

    Tu me fais peur Pikipao, j'espère que t'as pas une arme chez toi... Dans ton cas la pire arme est ton ignorance ! Par respect pour les familles qui ont vu des proches mourir sous les balles d'un forcené tu n'as juste pas le droit de dire "il n'y en a jamais eu" en parlant des tueries en Suisse ! Carouge, Onex, Gd-Lancy juste ces 2 dernières années... et Zoug ça ressemblait pas à une tuerie "à l'américaine" ? Pourquoi 20min ne censure pas ce ramassi d'ignorance dangereux ? Lorsque l'initiative aura passé n'hésitez pas à vous achetez une corde les pro-armes...

Les derniers commentaires

  • JaJeLLiVe le 09.02.2011 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Pathétique...

    Pourquoi pas traiter le problème à la racine en se renseignant sur les problèmes qui sont à l'origine du suicide tout simplement ? L'arme est un bouc émissaire utilisé par les politiques socialistes pour endormir la population...

  • Lady 44 le 08.02.2011 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    A quelques jours des votations ...

    A quelques jours des votations, Mesdames, ne vous laisser pas influencer par une gauche qui n'y connaît rien. Pour la gauche,vous n'êtes que leur instrument.Votez NON à cette initiative ! Elle ne changera rien au vrai problème !

    • Rosa le 08.02.2011 18:43 Report dénoncer ce commentaire

      Gauche manipulatrice ! Votez NON

      Vous avez raison: les socialistes cherchent à s'approprier le vote des femmes comme si elles ne savaient pas décider elles mêmes et étaient incapables de discernement, surtout lorsqu'elles ne votent pas à gauche. Pour défendre ses libertés Votez NON

  • Ex recrue R. le 07.02.2011 23:40 Report dénoncer ce commentaire

    Non à la disparition de la Suisse

    Je viens de finir mon école de recrue et je suis rentré à la maison avec mon arme personnelle, mon père a également la sienne, j'ai le mousqueton 31 de mon grand-père et le 89 de mon arrière-grand-père détruire ce lien de confiance historique c'est détruire la Suisse et l'abaisser au niveau d'un pays qui a peur de son peuple. J'ai déjà voté non et toute ma famille a fait de même.

  • Pro Libertate le 07.02.2011 19:44 Report dénoncer ce commentaire

    NON à cette initiative liberticide et fasciste!

    En fait, l'initiative est déjà donnée PERDANTE selon les sondages de 20min en Allemand! J'espère qu'elle se fera écraser par une majorité de 80% et 23 cantons qui votent NON.

  • Pro Libertate le 07.02.2011 19:32 Report dénoncer ce commentaire

    De la foutaise, cette

    Votons non à l'initiative !!! Les suicides n'ont rien à voir avec les armes! La meilleure preuve: le taux les plus élevés de suicides est celui du Japon, où les armes à feu sont strictement interdites. On peut toujours substituer un autre moyen et en général, c'est bien pire pour les survivants. Prenez le suicide aux produits de nettoyage: ils restent des fumées toxiques à l'acide hydrocholorique pendant longtemps. Et que dire des écrasés par le train? Et aux USA, ils ont bien plus d'armes que dans la plupart des pays Européens et moins de suicides. Et moins de crimes violents!!!