Jura

24 novembre 2013 08:25; Act: 24.11.2013 08:42 Print

Du Congrès de Vienne à la votation du 24 novembre

La Question jurassienne franchit dimanche une nouvelle étape avec la votation sur l'avenir institutionnel du Jura et du Jura bernois.

Une faute?

Le conflit jurassien a déjà marqué des décennies de l'histoire suisse. Voici quelques dates parmi les plus significatives.

1815: le Congrès de Vienne attribue au canton de Berne l'Evêché de Bâle. L'ancienne principauté des princes-évêques comptait sept districts: Porrentruy, Delémont, les Franches-Montagnes, Moutier, Courtelary, La Neuveville et Laufon.

1947: année clé dans la lutte pour l'indépendance de la minorité francophone. La majorité alémanique du Grand Conseil bernois refuse que le Jurassien Georges Moeckli dirige le Département des travaux publics prétextant qu'un département aussi important ne saurait être confié à un Romand.

1er mars 1970: le canton de Berne accepte à une forte majorité l'additif constitutionnel qui va permettre aux Jurassiens de se prononcer sur leur indépendance. A condition que les districts qui la refusent aient l'occasion de se prononcer une seconde fois. La voie est ainsi ouverte à la création d'un canton mais aussi à la partition du Jura historique.

23 juin 1974: premier plébiscite dans les sept districts. Par 36'802 voix contre 34'057, la majorité de l'électorat accepte la création du canton du Jura, avec un taux de participation record de plus de 88%. Mais seuls les districts de Delémont, Porrentruy et des Franches-Montagnes s'expriment en faveur d'une séparation. Ceux du Sud s'y opposent.

16 mars 1975: les trois districts du sud du Jura, Courtelary, Moutier et La Neuveville, se prononcent à 70% pour le maintien dans le canton de Berne.

7 septembre 1975: quatorze communes limitrophes de la nouvelle frontière se prononcent une nouvelle fois sur leur appartenance cantonale. La ville de Moutier décide à une faible majorité de rester dans le canton de Berne.

14 septembre 1975: le district de Laufon choisit son maintien au sein du canton de Berne. En 1978, ce district accepte la procédure sur son rattachement à un canton voisin. Depuis 1994, il fait partie de Bâle-Campagne.

20 mars 1977: les citoyens du futur canton du Jura adoptent leur constitution à plus de 80%.

24 septembre 1978: le peuple suisse - et tous les cantons - accepte par 82,3 % de «oui» la création du nouveau canton constitué des districts de Delémont, de Porrentruy et des Franches-Montagnes.


1er janvier 1979: le canton du Jura entre en souveraineté.

25 mars 1994: signature par les cantons du Jura et de Berne sous l'égide de la Confédération de l'Accord du 25 mars instituant l'Assemblée interjurassienne (AIJ). Institution de réconciliation, l'AIJ est chargée de régler politiquement le conflit jurassien. L'ancien conseiller fédéral René Felber en est le 1er président.

29 novembre 1998: lors d'un vote consultatif, les citoyens de la ville de Moutier refusent par 1932 voix contre 1891 de quitter le canton de Berne pour rejoindre celui du Jura.

12 septembre 2003: remise à Delémont de l'initiative «Un seul Jura» du Mouvement autonomiste jurassien. Ce texte demande que le Jura présente une offre de partage de souveraineté au Jura bernois en vue de la création d'un canton.

16 juin 2004: le Grand Conseil bernois adopte la «loi sur le statut particulier du Jura bernois» qui confère à la région des compétences dans les domaines scolaires et culturels.

7 septembre 2005: l'AIJ est chargée de mener une étude sur l'avenir institutionnel de la région jurassienne.

22 mars 2006: le Parlement jurassien adopte sans opposition et sous les applaudissements la loi «Un seul Jura».

28 août 2006: l'AIJ donne le coup d'envoi à l'étude sur l'avenir institutionnel de la région jurassienne.

4 mai 2009: l'AIJ présente son rapport sur l'avenir de la région jurassienne. Elle estime que la solution réside dans une votation populaire organisée par les cantons du Jura et de Berne.

20 février 2012: les gouvernements jurassien et bernois signent une déclaration d'intention prévoyant un vote sur la création d'un canton formé du Jura et du Jura bernois.

28 janvier 2013: le Grand Conseil bernois ouvre la voie à un vote populaire dans le Jura bernois par 94 voix contre 51.

30 janvier 2013:
le Parlement jurassien se prononce à l'unanimité en faveur d'une votation populaire sur l'avenir institutionnel de la région.

24 novembre 2013: votations, dans le Jura et le Jura bernois, sur l'avenir institutionnel de la région.

(ats)