Initiative sur les armes

02 février 2011 09:41; Act: 02.02.2011 10:23 Print

Combien de suicides avec des armes de guerre?

49% des suicides auraient été commis avec des armes militaires, selon l’Office fédéral de la santé. Un chiffre bien plus élevé que les 9% publiés fin décembre par Berne.

storybild

Deux offices fédéraux ont publié des chiffres contradictoires sur les suicides pratiqués avec des armes militaires. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Les chiffres publiés par l’Office fédéral de la santé (OFSP) sur son site suscitent une nouvelle polémique à une dizaine de jours de la votation sur l’initiative contre les armes. Ils démontreraient que la moitié des suicides en Suisse seraient pratiquée à l’aide d’une arme militaire. Ces nouvelles données sont en contradiction avec le pourcentage de 9% avancé par l’Office fédéral de la statistique (OFS). Ce cafouillage semble d’autant plus étonnant que les deux offices appartiennent au même département fédéral, celui de l’Intérieur.

Résultats contradictoires

Cette bataille des chiffres est le dernier chapitre d’une longue controverse. Fin décembre, l’OFS avait présenté une statistique dans laquelle il ressortait que seuls 9% des suicidés s’étaient servis d’armes militaires pour commettre l’irréparable. Les adversaires de l’initiative avaient applaudi.
Quelques jours plus tard, le «Bulletin des médecins suisses» publiait un article de Thomas Reisch, un expert en matière de suicides qui travaille à la polyclinique de psychiatrie de Berne, qui parvenait à des conclusions très différentes de celles avancées par l’OFS: 49% des suicides sont commis par des armes d’ordonnance, concluait-il.

Pas comparables

Comment expliquer des résultats aussi différents? Thomas Reisch a fondé son analyse en partie sur d’autres sources que celles utilisées par les statisticiens de l’OFS. Il s’est basé sur quatre études scientifiques indépendantes puisant leurs données dans les statistiques des polices cantonales et des instituts de médecine légale en Suisse. L’étude de l’OFS, quant à elle, s'est servie de chiffres provenant de différents corps de police. Ceux-ci n’utilisent pas toujours les mêmes classifications de types d’armes. Dans la catégorie «armes à poing», par exemple, qui représente 20% des cas de suicides, il n’apparaît pas toujours quelle est la part des armes à point militaires et les autres. Il en va de même pour les «pistolets» (21% de suicides).

Thomas Reisch est déçu du travail de l’OFS : «D’habitude, ils font du bon boulot. Dans ce cas, ils auraient dû attendre avant de publier leurs chiffres, car il était évident que l’étude n’avait pas été suffisamment «pensée» et qu’elle était tout simplement fausse». L’OFS n’a pas souhaité prendre position au sujet des critiques du chercheur bernois.

Données retirées du site de l’OFSP

Quant à Mona Neidhard, porte-parole de l’OFSP, elle a déclaré à «20 Minuten Online» que les données publiées sur le site de son office allaient être retirées afin que le document controversé de Thomas Reisch puisse être discuté et analysé avec l’Office de la statistique».

(rga)

Les commentaires les plus populaires

  • Mouton Gris le 03.02.2011 06:35 Report dénoncer ce commentaire

    Mouton

    N'acceptez plus de vous faire tondre votez NON à l'initiative contre les armes

  • Raph le 02.02.2011 14:05 Report dénoncer ce commentaire

    Non à l'initiative!

    Le suicide, l'arme à feu semble également constituer une sorte de pas que certains hésitent à franchir. Certes, certains le franchissent, mais force est de constater qu'en Australie, l'interdiction des armes à feu a non seulement été compensée par un changement de méthode (pendaison, médicaments, etc.), mais le nombre total de suicides a augmenté!

  • Pikipao le 02.02.2011 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    La gauche ... totalement à l'ouest!

    Arrêtez de dire n'importe quoi! Que les chiffres soient vrais ou faux, ça n'empêchera pas une personne de se suicider autrement (pendaison, saut d'un pont, médicaments & alcool, etc.)!! A ce que je saches, on est pas aux USA où il y a des tueries, il n'y en a jamais eu d'ailleurs, donc cessons de dire n'importe quoi et de tromper la population sur les soit-disant "risques" qu'on les armes militaires ou de tir sportif! Votez non!!

Les derniers commentaires

  • JaJeLLiVe le 09.02.2011 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    Pathétique...

    Pourquoi pas traiter le problème à la racine en se renseignant sur les problèmes qui sont à l'origine du suicide tout simplement ? L'arme est un bouc émissaire utilisé par les politiques socialistes pour endormir la population...

  • Lady 44 le 08.02.2011 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    A quelques jours des votations ...

    A quelques jours des votations, Mesdames, ne vous laisser pas influencer par une gauche qui n'y connaît rien. Pour la gauche,vous n'êtes que leur instrument.Votez NON à cette initiative ! Elle ne changera rien au vrai problème !

    • Rosa le 08.02.2011 18:43 Report dénoncer ce commentaire

      Gauche manipulatrice ! Votez NON

      Vous avez raison: les socialistes cherchent à s'approprier le vote des femmes comme si elles ne savaient pas décider elles mêmes et étaient incapables de discernement, surtout lorsqu'elles ne votent pas à gauche. Pour défendre ses libertés Votez NON

  • Ex recrue R. le 07.02.2011 23:40 Report dénoncer ce commentaire

    Non à la disparition de la Suisse

    Je viens de finir mon école de recrue et je suis rentré à la maison avec mon arme personnelle, mon père a également la sienne, j'ai le mousqueton 31 de mon grand-père et le 89 de mon arrière-grand-père détruire ce lien de confiance historique c'est détruire la Suisse et l'abaisser au niveau d'un pays qui a peur de son peuple. J'ai déjà voté non et toute ma famille a fait de même.

  • Pro Libertate le 07.02.2011 19:44 Report dénoncer ce commentaire

    NON à cette initiative liberticide et fasciste!

    En fait, l'initiative est déjà donnée PERDANTE selon les sondages de 20min en Allemand! J'espère qu'elle se fera écraser par une majorité de 80% et 23 cantons qui votent NON.

  • Pro Libertate le 07.02.2011 19:32 Report dénoncer ce commentaire

    De la foutaise, cette

    Votons non à l'initiative !!! Les suicides n'ont rien à voir avec les armes! La meilleure preuve: le taux les plus élevés de suicides est celui du Japon, où les armes à feu sont strictement interdites. On peut toujours substituer un autre moyen et en général, c'est bien pire pour les survivants. Prenez le suicide aux produits de nettoyage: ils restent des fumées toxiques à l'acide hydrocholorique pendant longtemps. Et que dire des écrasés par le train? Et aux USA, ils ont bien plus d'armes que dans la plupart des pays Européens et moins de suicides. Et moins de crimes violents!!!