Minarets

30 novembre 2009 08:34; Act: 30.11.2009 08:42 Print

Kouchner «scandalisé» par le vote des Suisses

Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner s'est dit «un peu scandalisé» lundi par le «oui» des Suisses au référendum contre la construction des minarets, estimant qu'il s'agit d'une «expression d'intolérance».

Voir le diaporama en grand »
Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner s'est dit «un peu scandalisé» par le «oui» des Suisses, estimant qu'il s'agit d'une «expression d'intolérance». Hafid Ouardiri, ex-porte-parole de la mosquée du Petit-Saconnex et figure importante de la communauté musulmane en Suisse, est atterré par le résultat. «J'ai mal à ma Suisse», a-t-il déclaré. «On faisait confiance à la lucidité du peuple suisse, c'est une énorme déception», a déclaré Youssef Ibram, imam du centre culturel islamique du Petit-Saconnex (GE). Selon Farhad Afshar, président de la Coordination des organisations islamiques en Suisse (COIS), le oui à l'initiative anti-minarets est indigne de la Suisse. Selon Yvan Perrin, vice- président de l'UDC, son parti «assume sans difficulté le résultat». «La Suisse a dit non aux sociétés parallèles». Le président de l'UDC, Toni Brunner, s’est réjoui de la victoire de son parti. La conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro s'est déclarée préoccupée. Ce résultat cause préjudice à l'image de notre pays, a-t-elle relevé. Pour Ueli Leuenberger, président des Verts, un recours auprès de la cour des droits de l'homme est envisageable. Le Genevois s’est dit consterné par la décision du peuple suisse. Pour le libéral-radical Hugues Hiltpold, les milieux économiques ne se sont pas assez investis. «Lorsque nous avons créé notre comité, nous avons demandé une aide financière qui nous a été refusée», a expliqué le Genevois. En France, Marine Le Pen, vice-présidente du Front National, a salué la «très franche majorité» obtenue par l'initiative, malgré l'opposition des «élites».

Sur ce sujet
Une faute?

Disant chercher «un adjectif radiophoniquement correct» pour sa réaction, il a confié sur RTL être «un peu scandalisé par cette décision». «Je n'ai pas à qualifier cette votation» mais «je pense qu'elle est négative pour tout ce qui concerne les inquiétudes mêmes des Suisses, parce que si on ne peut pas construire de minarets, ça veut dire qu'on opprime une religion», a-t-il observé.

«J'espère que les Suisses reviendront sur cette décision assez vite», a plaidé le chef de la diplomatique française. «C'est une expression d'intolérance et je déteste l'intolérance. Est-ce que c'est une offense dans un pays de montagnes qu'il y ait une construction un peu plus élevée?» a-t-il lancé.

(ap)

Les commentaires les plus populaires

  • Equilibre le 30.11.2009 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    Remettre l'eqilibre

    Moi je propose une loi contre la construction de clocher, car franchement quand sa sonne a 10hrs du matin, cela me fait sursauter dans mon lit !!

  • jean-bernard le 29.11.2009 14:42 Report dénoncer ce commentaire

    svp mona

    on ne parle pas la bouche voilée!!!

  • J. le 29.11.2009 22:15 Report dénoncer ce commentaire

    !?!

    Le peuple suisse se démarque en effet, et ce par la démonstration d'une intolérance à peine croyable! Combien de lois absurdes, xénophobes, et ultra-conservatrices proposées par un certains parti vont-elles encore passer comme ceci??

Les derniers commentaires

  • Pierre Collinet le 07.12.2009 20:16 Report dénoncer ce commentaire

    Limites de la démocratie: manipulation?

    C'est en effet la peur qui a fait voter ces gens contre les minarets. Quand on fait prendre des décisions aux gens sous l'emprise de la peur, on est sûr d'avoir des suiveurs. Vous me suivez? Et encore une fois, on voit clairement les limites du système démocratique: écrasement de la minorité, pourtant énorme. Et cela sans état d'âme.

  • Paul ice le 05.12.2009 18:32 Report dénoncer ce commentaire

    C'est normal

    N'oublions pas que nous votons quasiment toujours en faveur du camp qui a dépensé le plus d'argent dans sa campagne publicitaire,(caisse unique, exportation d'armes etc...) ce qui explique aussi le résultat de la votation sur les minarets. Dommage que Mr. frysinger ait oublié de nous parler des 14 milliards d'exportation en 2008 vers les pays Musulmans, cela aurait eu à coups sûr un certain impact

  • mahmud abbas le 05.12.2009 16:48 Report dénoncer ce commentaire

    pas de violence

    Les musulman ne sont pas aussi barbares comme vous dite c juste que vous avez peur c tout

    • Mahmud abbas le 05.12.2009 17:23 Report dénoncer ce commentaire

      no panik

      Il faut pas avoir peur des musulmans il vont rien faire mais seulement prier n'ayez pas peur de la religion islamique muslim et fière

  • Leiro le 05.12.2009 10:43 Report dénoncer ce commentaire

    repondre à Ferret Priscilla

    Peu? au Kosovo, je ne sais pas combien il y a d'églises, en tout cas plus que de mosquées que la France et Suisse réunis (en plus elles ont toutes leur clocher)

    • mahmud abbas le 05.12.2009 16:51 Report dénoncer ce commentaire

      sisii

      franchement ta raison ya pas beaucoup de mosquée par rapport au églisse

  • priscilla le 04.12.2009 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Les Mulsumans des barbares...

    Mohamed ou le Coran parle t il de methodes barbares ? Alors expliquer moi pourquoi les femmes sont maltraitee? Pourquoi utiliser la violence pour faire votre justice on est plus au moyenne age il serait temps pour vous d evoluer!!! Vos prieres et habitudes religieuse peuvent rester la meme mais changer le reste car une femme enceinte lapidee = 2 vies innocentes tuees!!!

    • Leiro le 05.12.2009 10:40 Report dénoncer ce commentaire

      1/10000000///Imaginer

      vous vous fiez à 1 personne sur 100'000'000, parce que une personne de religion islamique fait un crime, tous les musulmans doivent payer?//Imaginer que je devienne chrétien, que je tue un "prince" d'un pays musulman et que par ma faute on interdirait TOUTE construction d'église.... Qu'on fait les autres chrétiens pour ne plus avoir ou prier. Ne juger pas une religion sur 1,mais sur toutes les personnes