Horlogerie

22 février 2011 09:38; Act: 22.02.2011 09:54 Print

Les exportations horlogères bondissent

Les exportations horlogères ont poursuivi leur hausse en janvier.

Une faute?

Après un bond de plus d'un quart en décembre, elles ont crû de 16,9% au regard du mois correspondant de l'an passé à 1,14 milliard de francs. Les livraisons ont toutefois reculé à Hong Kong, premier marché des horlogers suisses.

Dans un communiqué publié mardi, la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH) évoque un très bon début d'année, d'autant plus que janvier 2010 avait représenté le premier mois de reprise des exportations après une baisse marquée en 2009.

Si les principaux marchés ont affiché une croissance à deux chiffres, les livraisons vers Hong Kong ont fléchi de de 6,1% à 215,3 millions de francs. Intervenant après 13 mois de hausse soutenue, ce tassement représente sans doute une variation isolée, peu significative sur la tendance générale qui reste très bonne sur ce marché, commente la FH. Et l'association faîtière de tabler sur la reprise de l'expansion au cours des prochains mois.

Les exportations vers les Etats-Unis, 2e marché de la branche, ont en revanche bondi de 30,3% à 114,1 millions de francs. Les livraisons vers Singapour se sont elles envolées de 47,1% à 91,2 millions de francs et de 20,8% à 90,9 millions en Chine.


Hausses au Moyen-Orient

Premier marché des horlogers helvétiques au Moyen-Orient et sixième en tout, les Emirats arabes unis ont vu les exportations horlogères exploser de 85,3% à 58,5 millions de francs. Ailleurs dans cette région actuellement en proie à des troubles sociaux, les livraisons ont augmenté de 46% en Arabie Saoudite à 14,2 millions (15e marché), de 17,4% à 10,6 millions au Qatar (19e) et de 43,4% au Koweit (27e).

Toujours en tête de l'Europe, la France ( 40,7%) s'est elle aussi située nettement au-dessus de la moyenne, tout comme le Royaume-Uni ( 22%). Les exportations vers l'Allemagne ont quasiment stagné( 0,6%), alors qu'elles ont reculé de 5% en Italie.

Les exportations ont au total porté sur 2,03 millions de montres en janvier, 17,7% de plus qu'un an auparavant. Elles ont en outre crû pour les principales matières. Les garde-temps en or ( 25,4% à 48'900 pièces), en acier ( 15% à 1,0 million) et autres matières ( 46,5% à 630'000) ont affiché une évolution dynamique. En revanche, les montres bimétalliques ont vu leurs livraison fléchir ( 4,2% à 67'000).

Par catégories de prix, la croissance apparaît très forte, plus de 25%, pour les montres de plus de 3000 francs (prix export). Le segment allant de 200 à 500 francs a continué sur sa lancée particulièrement soutenue, selon la FH. Les garde-temps de moins de 200 francs se sont situés dans la moyenne, influençant clairement la hausse globale des volumes exportés.

(ats)