Assurance

16 mars 2011 10:58; Act: 16.03.2011 13:57 Print

Allianz Suisse triple son bénéfice net

L'assureur Allianz Suisse a plus que triplé son bénéfice net l'an dernier.

Une faute?

L'assureur Allianz Suisse a presque triplé son bénéfice net l'an dernier. Il est ressorti à 566 millions de francs, contre 210 millions en 2009. Cette hausse est principalement due à la vente des assureurs Alba et Phenix.

Allianz Suisse a cédé Alba, assureur dommages sis à Bâle, et Phenix, assureur lausannois actif dans les secteurs vie et non vie, à Helvetia pour un montant de 302 millions de francs. La transaction a été finalisée à la fin de l'année 2010.

Sans prendre en compte l'effet de cette vente, le bénéfice net affiche également une belle progression, passant de 210 à 262 millions de francs. Cette amélioration s'explique par la forte diminution des amortissements sur actions, ainsi que par la suppression de frais de restructuration.

Sur le plan opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts a grimpé de 5,2% à 307 millions de francs.

«Plus légers et plus rapides»

«L'année 2010 a été marquée par des marchés financiers volatils, de fortes variations des taux de change et un marché des assurances saturé. Malgré cet environnement difficile, nous avons atteint un résultat réjouissant», a indiqué le patron de l'assureur, Manfred Knof, lors de la présentation des résultats devant la presse mercredi à Zurich.

Au total, les recettes des primes brutes ont augmenté de 1,8% à 3,82 milliards. Dans le secteur non vie, elles sont restées stables à 1,75 milliards de francs, tandis qu'elles ont augmenté de 3,3% à 2,07 milliards de francs dans le secteur vie.

Manfred Knof s'est par ailleurs félicité du résultat de la restructuration du groupe débutée en 2009 et désormais achevée. «Nous sommes plus légers, rapides et efficaces», a-t-il déclaré, en soulignant que son entreprise était bien positionnée pour la suite.

Employés en moins

Les coûts ont ainsi diminué de 7,2% pendant la période sous revue pour se fixer à 520 millions de francs. La baisse a été importante surtout dans les frais administratifs, a indiqué Allianz. La cure d'amaigrissement s'est aussi faite sentir sur les effectifs. Sans tenir compte de la vente d'Alba et Phenix, Allianz Suisse a réduit le nombre de ses employés de 4002 fin 2009 à 3711 fin 2010.

Quant aux exigences en matière de capitaux du Test suisse de solvabilité (SST), entré en vigueur en début d'année, Allianz Suisse dit y satisfaire. «Nous sommes un des assureurs les mieux capitalisés de Suisse», a précisé Manfred Knof.

Allianz Suisse assure plus de 930'000 personnes privées et plus de 100'000 entreprises. L'assureur vend ses produits dans 130 bureaux à travers le pays. Allianz Suisse fait partie de l'allemand Allianz Gruppe, un géant de l'assurance présent dans plus de 70 pays.

(ats)