Transport

22 mars 2011 15:39; Act: 22.03.2011 16:39 Print

Alstom veut supprimer 1380 postes

Le groupe Alstom a annoncé qu'il envisageait de supprimer 1380 postes au sein de sa division transport en Allemagne, en Italie et en Espagne.

Une faute?

«Ce plan est destiné à répondre à la baisse du marché dans ces pays et à sauvegarder la compétitivité de la base industrielle du secteur», a justifié le groupe français dans un communiqué.

L'Allemagne sera le pays le plus touché avec 700 suppressions de postes à l'usine de Salzgitter (nord-ouest) qui permettront de «résoudre le handicap récurrent de compétitivité du site et de l'adapter à son futur plan de charge». Pour l'heure, Alstom Transport emploie 2090 personnes en Allemagne sur un site, selon une porte-parole.

Le plan prévoit la suppression de 400 postes à l'usine de Barcelone (nord-est de l'Espagne). Seul site d'Alstom Transport en Espagne, cette usine emploie 800 personnes, a précisé une porte- parole.

En Italie, 280 postes sont sur la sellette, chiffre qui inclut l'arrêt de l'activité du site de Colleferro (province de Rome) où la suppression de 145 postes a été annoncée le 25 février dernier. Les sites de Savigliano (nord-ouest), Bologne (nord-est) et Guidonia (près de Rome) devraient également être affectés, a indiqué une porte-parole, précisant qu'Alstom Transport emploie actuellement 2600 personnes dans ses 8 sites italiens.

«Les réductions envisagées portent donc sur 1380 postes, auxquels s'ajoutera le non-renouvellement de contrats temporaires dans les unités concernées», a poursuivi Alstom.

Le groupe a précisé que «l'entreprise et les partenaires sociaux ont mis au point un processus d'information et de consultation, tant au niveau européen qu'au niveau des sites concernés. L'entreprise s'attachera à réduire dans toute la mesure du possible l'impact de ces mesures sur le personnel concerné».

(ats)