Assurances

22 mars 2011 07:00; Act: 22.03.2011 10:59 Print

Baloise Group accroît son bénéfice

Baloise Group a dégagé un bénéfice net en hausse de 3,7% à 436,7 millions de francs l'an dernier.

Une faute?

Le volume d'affaires (primes) de l'assureur Baloise Group a pour sa part reculé de 2,3% pour s'inscrire à 9,54 milliards de francs.

Dans les affaires vie, les primes ont accusé un repli de 2,0% à 6,63 milliards de francs. Le volume d'affaires de l'activité non-vie a lui diminué de 2,9% à 3,14 milliards, a précisé Baloise Group dans un communiqué publié mardi. Considéré en monnaies locales, le volume d'affaires total a toutefois progressé de 1,7%.

Malgré un recul du volume des affaires, le département vie a dégagé un bon résultat financier et un bénéfice avant coûts financiers et impôts de 182,7 millions, en hausse de 21,0%. Les taux d'intérêt bas ont contribué à ce bon résultat.

Par pays, le volume d'affaires a augmenté de 4,5% en Suisse où la barre des 4 milliards de francs a été dépassée, à 4,108 milliards. Le Luxembourg connaît également une forte hausse ( 32,0% à 1,27 milliard).

Les autres marchés sont en recul, notamment en raison d'effets de change. Ce sont le cas notamment pour l'Allemagne (-8,4% mais 0,0% en monnaies locales à 1,98 milliard de francs) et la Belgique (-2,7% mais 6,2% en monnaies locales à 798,1 millions).

Le secteur bancaire du groupe a dégagé un bénéfice avant coûts financiers et impôts de 67,9 millions de francs en 2010, en hausse de 11,3%. Cette croissance est due à l'évolution réjouissante de la banque régionale soleuroise SoBa, de Baloise Asset Management (gestion d'actifs) et de Baloise Fund Invest (fonds d'investissement). La SoBa a réalisé un bénéfice de 21,2 millions, en hausse de 2,2%.

Nouveau patron en Suisse

«La Baloise a fait ses preuves. Malgré un environnement difficile, elle est parvenue a augmenter sa productivité», a déclaré le patron du groupe, Martin Strobel, cité dans le communiqué. Le dividende pour les actionnaires reste inchangé à 4,50 francs par action, soit un rendement de 4,9%.

Pour la suite, Baloise Group se garde d'émettre des prévisions concrètes en raison de marchés financiers volatiles et des incertitudes concernant l'évolution de la conjoncture, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, la Baloise indique mardi la nomination immédiate d'un nouveau CEO pour la Suisse en la personne de Michael Müller, âgé de 40 ans, qui devient également membre de la direction du groupe. Il remplace Olav Noack, qui quitte l'entreprise après deux ans, en raison de divergences de vues concernant la direction.

(ats)