Crise financière

12 décembre 2008 06:39; Act: 12.12.2008 06:46 Print

Bank of America va supprimer jusqu'à 35.000 emplois

Racheté par Merrill Lynch en septembre, Bank of America a annoncé jeudi qu'elle prévoyait de biffer de 30.000 à 35.000 emplois au cours des trois prochaines années.

Une faute?

Le premier établissement bancaire du pays a justifié ces suppressions d'emplois par la crise économique actuelle et la nécessité d'éliminer les doublons après son acquisition, en septembre dernier, de la société de courtage Merrill Lynch.

Les suppressions d'emplois, dont le nombre final sera déterminé début 2009, concerneront les établissements et toutes les branches d'activité, a précisé Bank of America.

L'annonce n'a pas surpris, sachant que Bank of America et Merrill Lynch ont déjà supprimé des milliers d'emplois en banque d'investissement l'an dernier, afin comme leurs concurrentes de réduire leurs coûts au moment où elles devaient faire face à des pertes abyssales sur les prêts hypothécaires.

Le fait que Bank of America (BoA), un des établissements les plus sains, soit touché dans ces proportions illustre bien l'ampleur de la vague de licenciements touchant actuellement les Etats-Unis. Le pays a perdu plus d'un million d'emplois au mois de novembre.

Le mariage forcé entre BoA et Merrill était considéré comme générateur de valeur à hauteur de 50 milliards de dollars lors de son annonce en septembre, mais ce calcul a été déjoué par les doutes sur la solvabilité des banques d'affaires. Les sociétés équivalentes comme Goldman Sachs réduisent leurs effectifs de 10%.

(ap)