Credit Suisse en 2010

10 février 2011 07:11; Act: 10.02.2011 11:00 Print

Bénéfice net de 5,1 milliards de francs

Credit Suisse a dégagé un bénéfice net de 5,1 milliards de francs en 2010, contre 6,72 milliards un an plus tôt.

Une faute?

Comme attendu, Credit Suisse a publié jeudi des bénéfices en forte baisse pour son exercice 2010. Le résultat net de la grande banque a chuté de 24% à 5,1 milliards de francs, tiré vers le bas par sa banque d'affaires.

Le résultat avant impôts de la banque d'affaires a ainsi plongé de 48% à 3,5 milliards de francs. L'activité de banque privée accuse un recul de 6% à 3,4 milliards. Par contre, la division de gestion institutionnelle a fortement amélioré sa performance, à 503 millions contre 35 millions un an plus tôt.

Du côté des recettes, les produits nets ont reflué de 9% à 30,63 milliards de francs, également plombés par la banque d'affaires (- 21%). La banque privée a maintenu des produits stables et la gestion institutionnelle grimpe de 27%.

Afflux d'argent

En revanche, Credit Suisse affiche une forte croissance sur le plan des nouveaux capitaux. L'afflux s'est monté à 69 milliards de francs, soit 56% de plus que l'année précédente. La banque privée a amené 54,6 milliards.

Le total des actifs gérés du groupe s'élevait à 1253 milliards de francs à fin décembre, stable en comparaison trimestrielle mais en hausse de 2% en variation annuelle.

Le groupe a aussi vu progresser son résultat net entre le troisième et le quatrième trimestre, le faisant passer de 609 millions à 841 millions de francs. Le bénéfice avant impôts de la banque d'affaires a passé de 395 millions à 558 millions.

Reste que les résultats annuels et trimestriels sont un peu ternes aux yeux des analystes, même s'ils ne les surprennent pas. La banque a en outre abaissé le dividende versé aux actionnaires à 1,30 contre 2 francs une année auparavant.

Objectif révisé

De plus, Credit Suisse abaisse ses ambitions. «Nous visons maintenant un rendement des fonds propres supérieur à 15%», a dit son patron Brady Dougan, cité dans le communiqué. L'objectif, qui était de 18% auparavant, a été révisé pour répondre aux exigences légales de capitaux propres. En 2010, le rendement a atteint 14,4%.

Brady Dougan a aussi indiqué viser un taux de croissance des nouveaux capitaux nets supérieur à 6%. Ces deux objectifs «constituent une estimation prudente de ce que nous pouvons générer à long terme», a-t-il précisé.

Au niveau de la solidité de la capitalisation, le ratio de fonds propres se situait à 17,2% à la fin de l'exercice, contre 16,3% un an plus tôt. Mardi, UBS annonçait pour sa part un ratio de 17,7%.

Les informations publiées jeudi ont été accueillies rudement à la Bourse suisse: l'action Credit Suisse a pris la lanterne rouge de l'indice Swiss Market Index (SMI) des valeurs vedettes. Le titre lâchait 4% vers 11h00, dans un marché qui ne reculait que légèrement.

(ats)