Commerce extérieur

22 mars 2011 11:01; Act: 22.03.2011 11:01 Print

Bond des exportations en février

Le commerce extérieur de la Suisse a connu une vive croissance en février, après la baisse de régime observée en janvier et fin 2010.

Une faute?

Les exportations ont bondi de 10,4% sur un an en termes nominaux, marquant une certaine surprise eu égard à la force du franc.

Le phénomène prouve que la vigueur des exportations dépend, en partie du moins, davantage du dynamisme des marchés de destination que du niveau de la devise suisse. L'excédent commercial a pour sa part doublé le mois dernier pour atteindre 2,5 milliards de francs, a indiqué mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD).


Machines et montres en verve

Les exportations se sont montées à 16,5 milliards de francs en février, représentant une hausse de 16% en termes réels. Même les chiffres désaisonnalisés montrent un «net accroissement», constate l'AFD dans son commentaire. Les prix ont diminué de 4,8% (-1,6% seulement hors secteur pharma), après 9,1% en janvier (-2,7%).

La plus forte progression revient à l'industrie des machines et de l'électronique, dont les exportations ont bondi de près d'un cinquième (19,9%) à 3,2 milliards de francs. Derrière, l'horlogerie confirme son dynamisme avec une avancée de 17,8% à 1,4 milliard, un montant qui constitue au passage un record pour un mois de février.

Au troisième rang figure l'industrie métallurgique à la faveur d'une poussée de 17,2% à 1,13 milliard de francs. Quant au premier secteur exportateur, l'industrie chimique, elle affiche une croissance plus modeste de 6,4% à 6,4 milliards, dont 5,06 milliards ( 7,6%) reviennent à la seule branche pharmaceutique.


Dynamisme asiatique

L'industrie des denrées alimentaires, boissons et tabacs présente en revanche un recul (-2,8% à 576 millions). Sur deux mois en 2011, les exportations totales de la Suisse ont augmenté de 8,3% pour s'inscrire à 31,9 milliards de francs, une performance remarquable dans un contexte d'appréciation du franc depuis des mois.

Par continents et pays, la dynamique s'est confirmée avec l'Asie ( 18,8% à 3,62 milliards), notamment la Chine où les exportations ont bondi de deux tiers à 700 millions. Les livraisons vers l'Amérique du Nord ont augmenté de 12,2% à 1,96 milliard, alors qu'elles gagnaient 14,6% à 466 millions vers l'Amérique latine.

Les exportations vers les pays européens se sont accrues de 6,5% à 9,9 milliards de francs, dont 9,4 milliards vers la seule Union européenne (UE). L'Allemagne, dont l'économie tourne à plein régime et qui constitue le premier débouché pour l'industrie suisse, affiche une hausse de 10,2% à 3,17 milliards.


Importations moins vives

De leur côté, les importations ont progressé plus timidement le mois passé que précédemment, de 2,2% à 14 milliards de francs ( 3% en termes réels), avec des prix en baisse de 0,7%. Sur deux mois cette année, la croissance atteint 5,9% à 27,4 milliards, pour une balance commerciale excédentaire à hauteur de 4,5 milliards ( 25%).

Les biens de consommation ont subi un recul de 5,5% sur un an à 5,9 milliards de francs, tandis que les biens d'équipement augmentaient de 7,8% à 3,4 milliards. Les matières premières et les demi-produits ont avancé de 8,5% à 3,6 milliards, les produits énergétiques (comme le pétrole) de 11,3% à 1,2 milliard.

(ats)