Baselworld

29 mars 2011 10:45; Act: 30.03.2011 18:17 Print

De Grisogono a vaincu ses années de crise

La société joaillière et horlogère De Grisogono s'est relevée de sa crise.

storybild

De Grisogono s'est relevée de sa crise. (Source: capture d'écran)

Une faute?

La restructuration mise en place il y a deux ans semble avoir donné des résultats. L'entreprise genevoise fondée par Fawaz Gruosi a inscrit des chiffres noirs l'an dernier.

«Nous avons bouclé 2010 avec des chiffres équilibrés», a indiqué à l'ATS Gérald Roden, patron de De Grisogono, dans le cadre de Baselworld. La croissance a été supérieure à 20%. Ces résultats ont été atteints grâce à un budget serré et aux réductions de dépenses, ajoute le Français, appelé l'an dernier à redresser la marque.

L'exercice 2011 devrait se révéler tout aussi positif, à la faveur de l'euphorie ressentie à Baselworld cette année. De Grisogono a d'ailleurs déployé ses plus belles parures au Salon mondial de l'horlogerie et de la bijouterie.

La firme, basée à Plan-les-Ouates, souhaite aussi continuer à développer ses propres boutiques, selon M. Roden. La boutique de New York, détruite par un incendie, est en réfection et sera ouverte à nouveau en juin 2011. Quant à la boutique de Hong Kong, elle a été fermée et l'entreprise cherche un emplacement plus favorable pour une ouverture souhaitée entre la fin de cette année et le début de l'année prochaine.

Boutique fermée au Japon

De Grisogono est une entreprise qui a été touchée par la catastrophe au Japon. Elle a fermé sa boutique de Tokyo quelques jours à la suite du séisme. La clientèle japonaise étant friande de luxe tant chez elle qu'à l'étranger, il faut attendre pour évaluer les conséquences de cette fermeture.

L'année 2009 avait été difficile pour De Grisogono qui avait vu ses ventes baisser et sa production chuter de 35%. La même année, un groupe d'investisseurs avait apporté 43 millions de francs, en prenant 39% des parts de l'entreprise. Celle-ci était détenue à raison de 49% par Chopard jusqu'en 2007.

(ats)