22 mai 2007 23:00; Act: 22.05.2007 20:45 Print

De la pub sur sa Smart pour gagner des sous en roulant

GENEVe – Les conducteurs de Smart peuvent empocher 230 fr. par mois s’ils acceptent d’arborer de la pub sur leur carrosserie.

Sur ce sujet
Une faute?

Après l’homme-sandwich, la voiture-sandwich. La société française Liberty Drive importe en Suisse son concept publicitaire bien connu en France. Celle-ci propose de louer des espaces publicitaires sur les Smart et de rémunérer les conducteurs. Lancé en 2000, le concept a séduit plus de 1000 clients en France. Le propriétaire d’une Smart qui accepte de la faire relooker aux couleurs d’un annonceur reçoit ainsi 230 fr. par campagne mensuelle, avec un maximum de 2760 fr. par an. Autre possibilité, prendre une Smart en leasing pendant vingt-quatre mois. Ce qui permet de rouler pour 300 fr. par mois, assurance comprise.
Condition: habiter ou travailler au centre de grandes villes: Berne, Zurich, Bâle, Lausanne ou Genève. Il faut encore rouler au moins 500 km par mois ou 18 km par jour. Liberty Drive a trouvé ses 40 premiers conducteurs de «Smart-sandwich» à Genève.
Un premier client de choix vient également de lui confier sa communication. Il s’agit de la banque genevoise Synthesis Bank. Liberty Drive recrute donc de nouveaux conducteurs appâtés par le gain. «Nous ne pouvons pas encore garantir un contrat à tous les intéressés, néanmoins, nous négocions auprès d’autres clients publicitaires», confie Kate Lutcliffe, responsable de Liberty Drive en Suisse. Actuellement, vingt «Smart-sandwiches» roulent à Zurich, 40 à Genève, 10 à Berne et 10 à Bâle.


Giuseppe Melillo/mhb