Frelatage

03 mars 2011 21:07; Act: 04.03.2011 09:14 Print

Du thon commun maquillé en thon rouge

Des transformeurs sans scrupules modifient artificiellement du thon albacore en thon rouge, davantage prisé des consommateurs.

storybild

Menacé d'extinction, le thon rouge reste prisé des consommateurs. Des sociétés en abuseraient. (Photo: Reuters)

Une faute?

En France, comme en Espagne, la répression des fraudes enquête sur plusieurs sociétés, a révélé le quotidien «Midi Libre». «Le trafic porte sur des longes de thon alba­core transformé en faux thon rouge», a confirmé le prud’homme Raphaël Scannapiéco.

Des transformateurs peu scrupuleux injecteraient des nitrates, des nitrites et de la bétanine – un pigment alimentaire courant – dans un poisson de qualité standard. Le thon ainsi «amélioré» serait vendu jusqu’à 30% plus cher sur les étals.

Plusieurs mareyeurs se sont élevés contre cette pratique, totalement interdite, qui pourrait provoquer des risques sani­taires.

(and)

Les commentaires les plus populaires

  • Suzi le 04.03.2011 07:58 Report dénoncer ce commentaire

    Le dédouannement des responsabilités...

    Aujourd'hui, le maître mot c'est faire de l'argent vite et peu importe que des vies humaines soient mises en danger par des pratiques douteuses! Mettre plus d'eau, plus de sucre, plus de graisses trans, plus d'aditifs et j'en passe avec l'aval des autorités (Cassis de Dijon), qui, au passage, se dédouannent de leurs responsabilités sur le consommateur en arguant que celui-ci est assez grand pour savoir ce qu'il veut consommer, s'apparente à une forme autorisé de mise en danger d'autrui! On veut nous culpabiliser avec l'obésité mais il faut avouer que tout est mis en oeuvre pour en arriver là!

  • Robert le 03.03.2011 21:42 Report dénoncer ce commentaire

    Grâce à l'Europe notre nourriture se dégrade

    Le cassis de Dijon a déjà fait des ravages. Les escrocs de l'alimentaire fabriquent des produits frelatés avec des produits douteux, de l'eau et des adjuvants chimiques. Les milliards qui en découlent sont à l'abri. En pelant des pommes rouges d'un grand distributeur, les mains de mon épouse sont devenues rouge. Or on sait très bien que ce sont des produits toxiques qui fabriquent des pommes rouge à partir de jaunes et autres. Et après on s'étonnera de la croissance des cancers. Le cancer de l'Europe n'est pas que dans notre pays et à nos frontières, mais il déboule dans nos assiettes.

  • insomniak le 04.03.2011 02:55 Report dénoncer ce commentaire

    Bien fait!

    Ceux qui veulent bouffer des espèces en voie d'extinction n'ont qu'à se goinfrer de nitrates et de nitrites en espérant que ça mènera à l'extinction de ce genre de personnes sans scrupules.

Les derniers commentaires

  • Morgarten le 05.03.2011 15:57 Report dénoncer ce commentaire

    Thon rouge, pourquoi ?

    A part les japonais qui semblent priser ce type de met, on ne voit guère l'intérêt d'un tel débat. Statisfaire une demande marginale de pauvres snobs blasés ne justifie pas de telles manipulations. STOP !

  • Pat le 04.03.2011 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    Boycottez le thon rouge (entre autres)

    Voilà une bonne occasion de faire une bonne action citoyenne: boycottez le thon rouge! c'est facile, ça ne demande pas beaucoup d'effort tout ça pour sauver une espèce qui fait partie de la vie, de la planète et de l'univers! De quel droit l'homme, pour des raisons épucuriennes ou de pognon, se permet-il de mettre en danger une espèce? Je ne suis pas croyante, mais si Dieu existe et qu'il a mis les animaux sur terre pour nourrir l'homme ce n'est certainement pas pour que celui-ci l'extermine!

  • Pat le 04.03.2011 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    ne mangez pas de thon rouge

    Je considère les personnes qui mangent encore du thon rouge alors que cette espèce est en danger totalement irresponsables et égoïstes! et tant mieux si ils s'intoxiquent en mangeant du faux thon rouge ! C'est incroyable le narcissisme de l'être humain. Tout doit tourner autour de lui et peu importe les conséquences ! Tout simplement lamentable

  • Jails@bluewin.ch le 04.03.2011 08:47 Report dénoncer ce commentaire

    Quotas

    C'est bien de pouvoir pêcher les sirènes sans aucune contrainte... et les sirènes ne s'en plaignent pas. Mais es-ce normal de laisser tout ce beau monde copuler sans aucune limite ? A partir de combien d'humain devenons nous un parasite pour la nature ? Que prévoit l'OMS pour lutter contre cette épidémie ? Doit-on commettre les mêmes erreurs que les Chinois pour s'inquièter du problème ? Êtes-vous prête à manger des steak recycler à partir de nos ordures ? Est-il sensé de n'offrir cet avenir à nos enfants ?

  • Suzi le 04.03.2011 07:58 Report dénoncer ce commentaire

    Le dédouannement des responsabilités...

    Aujourd'hui, le maître mot c'est faire de l'argent vite et peu importe que des vies humaines soient mises en danger par des pratiques douteuses! Mettre plus d'eau, plus de sucre, plus de graisses trans, plus d'aditifs et j'en passe avec l'aval des autorités (Cassis de Dijon), qui, au passage, se dédouannent de leurs responsabilités sur le consommateur en arguant que celui-ci est assez grand pour savoir ce qu'il veut consommer, s'apparente à une forme autorisé de mise en danger d'autrui! On veut nous culpabiliser avec l'obésité mais il faut avouer que tout est mis en oeuvre pour en arriver là!