Logistique

31 mars 2011 08:34; Act: 31.03.2011 09:23 Print

Kardex a glissé dans le rouge en 2010

Kardex a vécu une pénible année 2010, tombant dans le rouge.

Une faute?

Le fabricant zurichois de systèmes de stockage a essuyé une perte nette de 9,8 millions d'euros (12,7 millions de francs), après un bénéfice de 800'000 euros au terme de l'exercice précédent.

Le résultat net a été grevé par des charges exceptionnelles de 3,7 millions d'euros liées à l'acquisition de l'allemand Mlog et à des restructurations, a indiqué jeudi Kardex. Au niveau opérationnel (EBIT), le groupe accuse également une perte de 6,4 millions d'euros, contre un bénéfice de 6,3 millions un an auparavant.

Le phénomène s'explique par une activité en partie réduite, encore marquée par les effets de la récession économique de 2008- 2009, et par l'impact des suppressions d'emplois et du recours aux mesures de réduction de l'horaire de travail (chômage partiel), précise le communiqué.


Optimisme de mise

Le chiffre d'affaires, annoncé en février déjà, s'est pour sa part accru de 3,8%, grâce au rachat de Mlog, pour s'inscrire à 355,9 millions d'euros. Le carnet de commandes est lui aussi en hausse, affichant à fin 2010 une valeur de 130 millions d'euros ( 19%), une fois corrigé des effets d'acquisition.

Tant pour le chiffre d'affaires que pour les commandes, Kardex dit avoir constaté un relèvement permanent de son activité au fil de l'année, ce qui confirme le caractère cyclique du secteur. Sur le seul deuxième semestre 2010, les entrées de commandes ont progressé de 9,3% en glissement annuel.

Concernant l'exercice en cours, Kardex anticipe une augmentation de son chiffre d'affaires et de sa rentabilité. Reste que le contexte n'apparaît pas forcément des plus aisés, avec notamment une très forte concurrence touchant aux prix.


Pas de dividende

Le conseil d'administration propose une nouvelle fois de renoncer au dividende, perte oblige. Il entend par ailleurs soumettre à la prochaine assemblée générale la création d'un capital autorisé. Cet instrument doit servir à rembourser environ la moitié des obligations convertibles arrivant à échéance à fin juin.

Celles-ci portent sur un montant de 55 millions de francs. L'opération surviendra via l'émission de nouvelles actions et le recours à des fonds étrangers. Kardex veut ainsi susciter les conditions à même de garantir sa future croissance organique.

(ats)