Nestlé

06 mars 2011 12:52; Act: 06.03.2011 13:19 Print

La bouffe pour animaux rapporte gros

L'an dernier, la multinationale a atteint un chiffre d’affaire de 13 milliards grâce aux aliments pour animaux, contre 9,9 milliards de francs en 2004.

storybild

Le marché des aliments pour animaux de compagnie est en pleine expansion, notamment en Chine et en Russie. (Photo: Keystone)

Une faute?

Paul Bulcke, le PDG de Nestlé est catégorique: «En temps de crise, les consommateurs se serrent d’abord leur propre ceinture avant de priver leurs amis les animaux», confie-t-il à «Der Sonntag». Les chiffres lui donnent raison. Le chiffre d’affaire de «Lean Cuisine», la ligne d’aliments pour les êtres humains désirant perdre du poids, a baissé en 2010 alors que les marques destinées aux chiens, telles que «Purina», «Dog Chow» et «Beneful», ont augmenté leur chiffre d’affaire jusqu’à concurrence de 10%. En Suisse, Nestlé est présent sur le marché des aliments pour animaux avec les marques «Frieskies» et «Felix».

Selon l’institut de recherche des marchés Euromonitor, le chiffre d’affaire mondial des aliments pour animaux de compagnie s’élève à un peu moins de 60 milliards de francs. Avec une part de marché de 22,4%, Nestlé est juste derrière le leader Mars qui produit des aliments tels que «Pedigree», «Cesar » et «Whiskas».

Selon Emily Woon, analyste chez Euromonitor, l’importante croissance enregistrée dans ce secteur, repose sur plusieurs phénomènes nouveaux: le nombre d’animaux de compagnie augmente de 2% par an, surtout en Chine et en Russie. «Dans l’Empire du milieu, les êtres humains ont tendance a moins manger de chiens. Ils les ramènent à la maison», explique-t-elle. En Europe et en Amérique du Nord, les ménages auraient tendance à renoncer à une trop grande progéniture pour acquérir un animal de compagnie à la place, poursuit Emily Woon. Les perspectives sont bonnes pour ce secteur. Euromonitor estime qu’ à l’avenir ce marché croîtra de 6% à 7% par an pour atteindre 84 milliards de francs en 2015.

(rga)