Horlogerie

17 septembre 2010 18:22; Act: 17.09.2010 18:41 Print

Le «génie marketing » de Biver honoré

Le charismatique patron des montres de luxe Hublot a reçu une prestigieuse distinction de ses pairs lors d'une cérémonie au Musée International d’Horlogerie de la Chaux-de-Fonds.

storybild

Cette distinction a comblé Jean-Claude Biver.

Une faute?

Jean-Claude Biver (61 ans, le 20 septembre) a reçu le Prix Gaïa «Esprit d’entreprise 2010». Le Luxembourgeois, arrivé en Suisse à l’âge de 10 ans, a touché cette récompense, jeudi en début de soirée, des mains de Ludwig Oechslin, président du jury et conservateur du musée du temps de la métropole horlogère.

Cette reconnaissance du milieu lui a été attribuée pour «l’ensemble de sa carrière (n.d.l.r.: Jean-Claude Biver, licencié HEC en 1973 à Lausanne, a travaillé pour les marques Blancpain et Omega avant de diriger Hublot), sa qualité d’homme d’affaires visionnaire et son génie du marketing».

En 2008, le prix Gaïa «Esprit d’entreprise» avait été attribué à Nicolas G. Hayek, le patron de Swatch décédé le 28 juin de cette année, à l’âge de 82 ans. La distinction honorait la contribution du fondateur du groupe biennois au développement de l’industrie horlogère suisse.

Les pères de la Swatch aussi honorés

D’autre part, les pères de la montre en plastique qui a révolutionné l’horlogerie suisse ont été mis à l’honneur. Jacques Muller et Elmar Mock, les inventeurs des solutions techniques nouvelles contenues dans les brevets du concept de la montre Swatch, ont reçu lors de cette même cérémonie, le Prix Gaïa 2010 dans la catégorie «Artisanat & Création».

300 personnes dont de nombreuses personnalités du monde politique neuchâtelois et de l’industrie horlogère suisse ont assisté à cette cérémonie.

Le Prix Gaïa a été créé en 1993 en hommage à l’un des premiers mécènes du Musée d’Horlogerie, Maurice Ditisheim, Président du Conseil d’Administration du Bureau de Contrôle des ouvrages en métaux précieux, une distinction destinée à récompenser des personnalités dont les activités, les travaux et les études liés au temps ont promu bien au-delà des frontières nationales l’horlogerie et son art. Depuis 2007, le Prix Gaïa bénéficie du soutien de la Banque Julius Baer & Cie SA.

(gco)