Norvège

02 décembre 2010 21:07; Act: 02.12.2010 21:25 Print

Le Prix Nobel de la Paix dans de sales draps

par Céline Duruz - L’inventeur du microcrédit, Muhammad Yunus, aurait détourné quarante millions de livres (62 mios de francs) entre 1996 et 1998.

storybild

Muhammad Yunus, Prix Nobel de la Paix 2006, ici en Suisse en 2006, aurait détourné 62 mios de francs. (Photo: Keystone)

Une faute?

Muhammad Yunus, alias «le banquier des pauvres», est l’objet d’une enquête du Gouvernement norvégien. Il aurait détourné plus de 62 millions de francs au Bangladesh par le biais de la Grameen Bank entre 1996 et 1998, a rapporté le «Times» mercredi.

C’est un coup dur porté à la réputation de la microfinance, saluée comme le moyen le plus effi­cace pour aider les démunis à sortir de la pauvreté. Ces faits ont été dévoilés par la TV norvégienne. Lettres à l’appui, le documentaire diffusé révèle que l’ambassade norvégienne à Dhaka était furieuse en découvrant que l’argent donné à la Grameen Bank pour des prêts au logement avait été détourné vers une autre compagnie, sans qu’elle soit avertie ni consultée.

Cette manœuvre, réalisée pour des raisons fiscales selon le Prix Nobel de la Paix 2006, n’est pas mentionnée dans le rapport annuel de la banque et violerait les règles financières du Bangladesh ainsi que la confiance des investisseurs. Sommé de les rembourser, Yunus aurait rendu plus de 17 millions de livres, le reste du fonds ayant été utilisé pour des causes sociales. La Grameen Bank a fait savoir qu’elle fournirait une explication exhaustive aussi rapidement que possible.