Luxe

03 février 2011 00:24; Act: 03.02.2011 11:00 Print

Le couple Biver-Keller accouche d’une luge

Mercredi soir à Renens (VD), Jean-Claude Biver, patron de la marque de montres Hublot, et Pierre Keller, directeur de l'ECAL (Ecole cantonale d’art de Lausanne), ont dévoilé le fruit insolite de leur union: la «Luge Hublot».

storybild

Cette luge, dont le prix devrait flirter avec les 7000 francs, a été élaborée par deux étudiants du MAS-Luxe, le Master en Design et Industrie du Luxe de l'Ecole cantonale d'art de Lausanne (ECAL).

Une faute?

Après les skis de luxe à 8'000 francs la paire, développés avec la firme grisonne Zai en 2008, et le vélo de course à 22'000 francs, développé avec BMC en 2009, la marque Hublot se diversifie une nouvelle fois en présentant une nouvel objet de luxe.

La «Luge Hublot» est le fruit d'une collaboration entre la marque horlogère, basée à Nyon, et l'ECAL dans le cadre du MAS-Luxe (le Master en Design et Industrie du Luxe de l'Ecole cantonale d’art de Lausanne) dont Hublot est l'un des principaux sponsors depuis sa création.

L'inspiration de deux étudiants

Ce programme d'une année, créé par Pierre Keller en 2008 et dirigé par Augustin Scott de Martinville, offre une formation de design, en partenariat avec des entreprises du secteur du luxe. Ce travail en particulier a été réalisé par un étudiant québécois, Philippe-Albert Lefebvre, sur un concept original d'un étudiant suisse, Arno Mathies.

Fidèle à la philosophie «Art of fusion» chère à la marque dirigée par Jean-Claude Biver, la «Luge Hublot» est «un condensé de tradition et de haute technologie». Elle allie le bois de frêne pour sa structure, le cuir cousu main pour son assise, la fibre de carbone pour ses arceaux, et l'acier fondu pour ses patins. Selon le principe de «Engineered Craft», ces quatre matériaux ont tous été travaillés à la main par des artisans de haut niveau.

Près de 7000 francs pièce

Le prototype a été réalisé en partenariat avec l'entreprise thurgovienne Graf et s'est basé sur un modèle «Roedel» de compétition. Cet objet de luxe «au design totalement unique» ne sera produit à seulement 10 exemplaires. «Son prix n'est pas encore déterminé mais il devrait avoisiner les 7'000 francs l'unité», précise Pierre Keller.

«Nous avons déjà reçu des commandes pour deux exemplaires par un client de Verbier et un de New York. Cette luge est tellement belle que sa place n’est pas forcément sur des pistes enneigées mais peut être exposée comme un objet d’art dans son salon!» souligne, pour sa part, Jean-Claude Biver.

(gco/comm)