L'euro a 10 ans

29 décembre 2008 11:35; Act: 29.12.2008 11:41 Print

Les grandes dates depuis sa naissance

Voici les grandes étapes de l'euro, qui fête ses dix ans le 1er janvier 2009.

Une faute?

Son taux de change, qui avait été au plus bas en octobre 2000 à 0,8230 dollar, a atteint un plus haut historique face au dollar en juillet 2008 à 1,6038 dollar.

- Le 1er janvier 1999, l'euro devient la monnaie officielle de 11 Etats européens: France, Allemagne, Italie, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Espagne, Portugal, Autriche, Irlande et Finlande. Mais l'euro n'existe encore que comme monnaie virtuelle.

- Le 1er janvier 2001, la Grèce, qui remplit les critères de Maastricht, rejoint à son tour la zone euro, dont elle devient le 12e membre.

- Le 1er janvier 2002, les pièces et billets en euros sont introduits, et l'euro remplace définitivement les monnaies nationales.

- Le 1er janvier 2007, la Slovénie adopte l'euro, devenant le premier ex-pays communiste à rejoindre la monnaie unique, moins de trois ans après son adhésion à l'Union européenne, en mai 2004.

- Le 1er janvier 2008, Malte et Chypre rejoignent à leur tour la zone euro, qui compte désormais 15 membres.

- Le 1er janvier 2009, l'euro accueille son 16e membre, la Slovaquie. Des dix pays qui ont adhéré à l'Union européenne en 2004, c'est le quatrième à rejoindre la zone euro, après la Slovénie, Malte et Chypre.


- Les élargissements futurs sont encore incertains.

La Pologne a évoqué 2012 comme objectif, mais cette date pourrait être repoussée, la République tchèque ne fixe pas de date, la Hongrie a évoqué une date située entre 2011 et 2013, mais c'était avant d'être frappée durement par la crise financière et économique mondiale.

Les pays baltes sont handicapés par leur inflation galopante. La Lituanie a évoqué un temps 2010 ou 2011, la Lettonie 2011 ou 2012 et l'Estonie 2011, mais là encore la crise économique pourrait compromettre ces objectifs.


La Roumanie s'est fixée pour objectif 2014.

Selon les traités, les Etats membres de l'UE sont tenus d'adopter l'euro dès qu'ils le peuvent. Seuls le Royaume-Uni et le Danemark, en vertu d'une clause particulière, et la Suède après un référendum négatif, ont été exemptés. Mais dans ces pays, particulièrement au Danemark, la crise financière mondiale a redonné de l'attrait à l'euro.

Le traité de Maastricht fixe plusieurs critères pour adopter l'euro, portant sur la maîtrise de l'inflation et des finances publiques (déficit et dette), et sur les taux d'intérêt et les taux de change, dont les fluctuations doivent être limitées.

(ats)