Swiss

21 mars 2011 09:40; Act: 21.03.2011 11:49 Print

Les négociations pour la nouvelle CCT échouent

Les pilotes de la compagnie aérienne Swiss réclament davantage d'effectifs. Mais les négociations sur une nouvelle CCT n'ont pu être menées à leur terme.

storybild

Les pilotes de la compagnie Swiss réclament notamment des conditions de travail acceptables. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le syndicat des pilotes d'Airbus de Swiss, Aeropers, estime que les négociations avec la direction de la compagnie aérienne pour une nouvelle CCT ont échoué. Avouant son incompréhension et regrettant la décision des pilotes de mettre fin aux discussions, Swiss reste prête au dialogue.

Une dernière discussion entre Harry Hohmeister, directeur général de la filiale du groupe allemand Lufthansa, et le président d'Aeropers, Rolf Odermatt, n'a pas abouti sur un accord après des mois de discussions, dit regretter lundi le syndicat dans un communiqué. Ce dernier laisse pour l'heure ouverte la question d'organiser ou non une grève.

Pour Aeropers, la prochaine étape consiste à informer ses membres sur l'état des discussions et leur déroulement. Cité dans le communiqué, Rolf Odermatt avertit que si une grève sort des habitudes helvétiques en matière de conflits du travail, elle n'en constitue pas moins un moyen de lutte absolument légal.

Les pilotes demandent en particulier des conditions de travail supportables tout au long d'une carrière professionnelle, des périodes de repos plus nombreuses et mieux planifiables, et une rémunération conforme à la pratique dans la branche. Des exigences qui impliquent l'engagement de nouveaux équipages, afin d'assurer des temps de récupération et de loisirs moins incertains pour les pilotes et leur famille.

Swiss prête au dialogue

Le syndicat dénonce à ce sujet la tendance au travail sur appel qu'entraîne la situation actuelle. L'éventualité d'une reprise des pourparlers pour une nouvelle Convention collective de travail (CCT) reste pour l'heure ouverte. Si aucune solution n'est trouvée d'ici la fin de ce mois, les pilotes et leur employeur ne seront plus liés par une CCT dès le 1er avril.

Laissant également la porte ouverte à de nouvelles discussions. Swiss estime avoir présenté une offre équitable au syndicat. «Nous souhaitons continuer de négocier, avec pour objectif la conclusion d'une nouvelle Convention collective de travail», a indiqué à l'ATS Susanne Mühlemann, porte-parole du transporteur.

La compagnie aérienne n'est toutefois pas à l'abri d'un grève, Aeropers regroupant les quelque 930 pilotes des longs et moyen- couriers de Swiss. Pour mémoire, le 26 septembre 2006, les pilotes des lignes européennes, regroupés alors dans le syndicat Swiss Pilots, disparu depuis, avaient cessé le travail. Ce corps compte actuellement près de 230 pilotes.

Le mouvement des pilotes régionaux avait paralysé le trafic européen de la compagnie helvétique avec la suppression d'environ 140 vols. La grève avait été massivement suivie par les pilotes régionaux de Swiss European opérant sur des appareils Avro, communément appelés «Jumbolino».

Grève chez Lufthansa en février

Les pilotes de cette filiale régionale, des anciens de Crossair pour la plupart, se plaignaient d'être nettement moins bien payés que leurs collègues de Swiss aux commandes d'Airbus. Un conflit ayant les mêmes origines a aussi touché la maison mère du transporteur suisse, Lufthansa, en février 2010.

(ats)