Tableau blanc interactif à l'école

02 décembre 2010 18:55; Act: 02.12.2010 19:17 Print

Logiciel racheté pour lutter contre la cyber-fracture

par Joël Burri - Un projet de coopération français vient de racheter un logiciel né à l’Université de Lausanne afin de le rendre open source.

storybild

Uniboard est utilisé au Gymnase de la Broye, par exemple. (Photo: Keystone)

Une faute?

Fini le tableau noir et la craie dans les classes! Place à son successeur informatisé. Et Uniboard, un logiciel né à l’Université de Lausanne, pourrait bien jouer un rôle important dans cette révolution numérique. Surtout qu’un projet de coopération de l’Etat Français vient de lui donner un incroyable coup de pouce. Dans le cadre de Sankoré qui promeut l’éducation numérique en Afrique, la France a racheté les droit d’Uniboard, l’a renommé Sankore et l’a rendu libre et gratuit.
«Nous voulons devenir les Firefox des tableau interactifs, compare Cyril Pavillard d’Uniboard. Actuellement Smart et Promethean représentent 70% du marché des tableau interactifs et ils font tout pour le verrouiller.» L’arrivée d’un acteur gratuit reposant sur des standards ouverts devrait faire notamment baisser les prix.
Lors du lancement d’Uniboard en 2003, le but était tout autre. «Nous cherchions une solution pour les grands auditoires du nouveau bâtiment de l’Unil. Les éditeurs des deux principaux logiciels avaient refusé de modifier leur produit pour nos besoins. Avec le budget prévu pour financer ces adaptations, l’Unil a lancé sa propre solution»