Fermeture d'Energizer

24 février 2011 12:26; Act: 24.02.2011 12:49 Print

Mesures pour le personnel

Face à la fermeture potentielle d'Energizer, les autorités de la Ville de La Chaux-de-Fonds et du canton de Neuchâtel se mobilisent.

storybild

Les employés d'Energizer ont été informés il y a peu de la situation de l'entreprise. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le canton de Neuchâtel et la ville de La Chaux-de-Fonds font leur possible en faveur des 226 employés de l'usine Energizer. La fermeture potentielle de cette dernière a été annoncée par le groupe américain le 9 février avec l'ouverture d'une procédure de consultation.

«Aussi longtemps que la décision formelle n'est pas tombée, on n'a pas droit de perdre espoir», a dit le conseiller d'Etat Thierry Grosjean lors d'un point presse à La Chaux-de-Fonds. Le directeur cantonal de l'économie n'a cependant pas caché que la direction américaine de l'entreprise lui a clairement fait savoir qu'il était inutile de faire le voyage outre-atlantique comme il en avait eu l'intention.

Le service cantonal de l'emploi a été mobilisé afin d'anticiper les possibilités de reclassement et de formation du personnel dans le cas où cela s'avérerait nécessaire. Il a notamment alerté les centres de formation afin de les inciter à proposer des formations et à se préparer à répondre rapidement à des besoins pour un grand nombre de personnes touchées.

Entreprises intéressées

Plusieurs entreprises de la place ont fait part aux autorités de leur intérêt à engager un certain nombre d'employés d'Energizer, ont constaté avec satisfaction les autorités.

Ces dernières ont appelé la société à mettre un accent particulier sur les mesures de formation proposées aux collaborateurs. Elles ont insisté auprès de la direction d'Energizer afin d'être associés le cas échéant aux réflexions sur l'avenir du site.

De son côté, le syndicat Unia a à nouveau exigé une amélioration du plan social. Il demande notamment une augmentation de 20% de son enveloppe, la création d'un fonds de rigueur hors plan social et des bilans de compétences individualisés ainsi que des formations pour requalifier le personnel.

(ats)