Grande-Bretagne

01 février 2011 15:07; Act: 01.02.2011 15:33 Print

Millionnaire grâce à l’Armée du Salut

par Anne Dominique Mayor - Un homme d’affaires a amassé une fortune en recyclant les fripes données par charité au mouvement religieux.

Une faute?

L’autorité britannique de régulation des organismes de charité a exigé hier des explications. Lorsque William Booth a fondé l’Armée du Salut en 1865 pour «soulager les détresses humaines», le bon pasteur n’aurait sans doute pas considéré Nigel Hanger, avec sa fortune de 7,5 millions de francs, comme un nécessiteux.

Le commerçant en textiles, 56 ans, a amassé ses millions en revendant les 2500 tonnes de vêtements et de chaussures donnés chaque mois par charité à l’organisme. Son entreprise, Kettering Textiles Ltd (KT), a un accord exclusif avec l’Armée du Salut pour gérer les 4500 banques de recyclage de fripes au Royaume-Uni.

David Hinton, Lieutenant-Colonel du mouvement religieux, a expliqué au «Telegraph» que l’accord était parfaitement transparent: «Il serait naïf de croire que de telles opérations n’occasionnent aucun coût administratif. Sur les ventes, seul un tiers va à KT; deux tiers nous reviennent.» Et de confier: «A 360 fr. la tonne de fripe, nous avons encaissé plus de 24 millions en trois ans. Tous ces fonds sont directement utilisés pour nos œuvres de charité.»

Quant à Nigel Hanger, il se défend: «Je suis un businessman. Je travaille dur pour gagner de l’argent de manière honnête.»