Condamnation inédite

16 février 2011 15:14; Act: 16.02.2011 15:36 Print

Pactole pour une postière qui a cumulé 250 CDD

Pendant 23 ans, une postière française a travaillé en contrat à durée déterminée (CDD) sans jamais être engagée par La Poste de Bordeaux.

Une faute?

Le conseil des prud'hommes de Bordeaux a condamné début février la Poste à verser 56'125 euros de dommages et intérêts (près de 73'580 francs) à une de ses anciennes employées qui a cumulé environ 250 contrats à durée déterminée (CDD) en 23 ans, selon une source syndicale.

«C'est une grande victoire et le montant est à la hauteur du préjudice subi», s'est félicité Me Paul Cesso, l'avocat de Marie-Louise Leblanc, qui a pris sa retraite en 2000 à Mérignac, dans la banlieue de Bordeaux.

C'est en 2009 que l'ex-postière a saisi le syndicat Sud afin de réparer le préjudice subi pour avoir cumulé 23 ans de CDD entre 1975 et 1998, a expliqué Bernard Lavorel, du syndicat Sud, confirmant une information du journal Sud Ouest. De son côté, la direction de la Poste a rappelé qu'elle se réserve le droit de faire appel d'ici un mois.

L'avocate de l'ex-employeur, Me Odile Frankhauser, a expliqué à l'AFP «qu'à l'époque, la Poste avait la possibilité de recourir à des contrats d'auxiliaires de droit public qui n'avaient rien avoir avec les CDD actuels».

Par ailleurs, l'avocate a assuré qu'à la fin des années 80, Mme Leblanc avait refusé un CDI en raison de l'éloignement géographique qu'il aurait entraîné.

(afp)