Domaines skiables

17 décembre 2008 08:13; Act: 17.12.2008 09:05 Print

Saison historique pour la Compagnie des Alpes

La Compagnie des Alpes, active dans les remontées mécaniques et les parcs de loisirs, affiche sur son exercice 2007/2008 un bénéfice net en hausse de 28,8% à 36,2 millions d'euros (57,2 millions de francs).

Une faute?

Le groupe français, aussi actif en Suisse, a bénéficié d'une «saison historique pour le ski».

A périmètre comparable, soit en intégrant les résultats 2006/2007 de la Société des Téléphériques de Val d'Isère acquise le 1er octobre 2007 et les résultats des remontées mécaniques de Saas Fee en année pleine, le bénéfice net ressort en hausse de 17,1%, indique mercredi la société.

Le bénéfice opérationnel a augmenté de 24,3% à 85,1 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires, déjà annoncé, de 579,3 millions d'euros, en hausse de 14,6% à périmètre réel et de 6,4% à périmètre comparable.

Pendant l'exercice 2007/2008, clos fin septembre, les domaines skiables du groupe ont battu leur record de fréquentation, avec 13,7 millions de journées-skieurs (&6,8%).

«Compte tenu de la crise économique, les perspectives pour 2009 sont très encourageantes», a indiqué le président du directoire, Dominique Marcel. Il a relevé que la crise devrait engendrer «un appétit plus fort pour le tourisme de proximité», dont pourraient profiter à la fois les domaines skiables et les parcs de loisirs.

L'entreprise est présente dans 17 domaines skiables des Alpes et 21 parcs de loisirs en France, en Italie, en Suisse, aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et en Angleterre. En Suisse, le groupe est gros actionnaire de Téléverbier, de la société des remontées mécaniques de Saas Fee et propriétaire de l'Aquaparc du Bouveret (VS).

Au cours du premier semestre, SwissAlp, sa filiale helvétique, a finalisé la cession de la participation de 20,8% qu'elle détenait dans la société d'exploitation de Riederalp (ARBAG). Le groupe voulait rapprocher cette société des deux autres sociétés formant le domaine skiable d'Aletsch. Le projet n'ayant pas abouti, la participation a été cédée à des investisseurs locaux.

(ats)