Exportations 2010

03 février 2011 08:16; Act: 03.02.2011 11:16 Print

Solide croissance malgré la cherté du franc

Le commerce extérieur de la Suisse a connu une année 2010 vigoureuse, malgré la force du franc.

Sur ce sujet
Une faute?

Les exportations ont augmenté de 7,1% par rapport à l'exercice précédent, alors que les importations progressaient de 8,4%.

Le redressement apparaît spectaculaire après une année 2009 catastrophique, marquée par la crise économique: les exportations avaient alors chuté de 12,6% et les importations de 14,3%. Les valeurs de 2010 sont toutefois encore éloignées des 13 milliards de francs dans chaque sens du trafic, record établi en 2008.

En dépit d'un ralentissement au 4e trimestre ( 5,7%), les exportations affichent une belle santé avec un total de 193,25 milliards de francs sur l'ensemble de 2010, a indiqué jeudi l'Administration fédérale des douanes (AFD). Le plus fort trimestre reste le deuxième, avec un bond de 9,8% sur un an.

Les ventes se sont un peu essoufflées par la suite, notamment en raison de la cherté du franc. Au final, pas moins de huit branches exportatrices sur dix ont renoué avec la croissance l'an dernier.

Bond pour l'horlogerie

L'horlogerie et la métallurgie ont bondi d'un cinquième. La chimie-pharmacie, première branche exportatrice, a affiché une progression de 5,7% à 75,9 milliards. L'industrie du papier et des arts graphiques (-0,6%) a de son côté limité la casse, tandis que celle de l'habillement (-17,8%) a encore perdu des plumes.

Les exportations se sont accrues vers tous les continents, hormis l'Afrique (-5,1%). La hausse la plus soutenue revient à l'Asie ( 14,8%), devant l'Amérique latine ( 13,7%), l'Océanie ( 12,8%) et l'Amérique du Nord ( 10,7%).

Les envois vers l'Union européenne (UE) ont eux progressé de seulement 3,6%. Ils représentent toutefois encore près de 60% des exportations helvétiques.

Les livraisons vers Hong Kong ( 40,9%) et Singapour ( 39,9%) ont bondi, tout comme celles vers Taïwan ( 28,9%) et la Chine ( 31%). A l'inverse, les envois vers la France ont diminué (-0,6%), tandis que ceux vers la Grèce ont chuté de 11,4%.

Recul de l'excédent

Les importations ont pour leur part porté sur 173,69 milliards de francs l'an dernier, avec là aussi un tassement au dernier trimestre ( 8,3%, après 14,8% au deuxième trimestre). Les importations de tous les continents ont augmenté, à l'exception de l'Afrique (- 4,5%). L'Amérique latine et l'Asie ont progressé d'environ un quart, alors l'Europe s'est renforcée de 7%.

Au final, le commerce extérieur de la Suisse a dégagé un excédent de 19,57 milliards, un montant en baisse de 3,8% au regard de 2009, pour la première fois depuis 2005. Il s'agit tout de même du deuxième plus important excédent jamais enregistré. Le recul est dû en premier lieu au creusement du déficit avec l'Union européenne (UE), notamment l'Allemagne et l'Irlande.

Reste que le commerce extérieur perd de son dynamisme. Les chiffres de décembre, en comparaison avec novembre et corrigés du nombre de jours ouvrables, présentent un repli pour le deuxième mois consécutif. Selon les prévisions du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) de décembre 2010, les exportations augmenteront seulement de 2,6% en 2011.

(ats)