Drame

02 mars 2011 18:45; Act: 02.03.2011 19:00 Print

Suicide d'un visiteur médical chez Lilly France

Un mois après le scandale des vidéos parodiques, le laboratoire pharmaceutique doit faire face à la mort volontaire d'un de ses collaborateurs.

Une faute?

Un visiteur médical âgé de 35 ans et père de famille, salarié de Lilly France, s’est suicidé vendredi dernier, a révélé «L’Express». La direction s'est dite "profondément bouleversée par cette nouvelle".

On ignore les raisons de ce geste, qui intervient dans un contexte lourd au sein du groupe pharmaceutique.

Le mois dernier, des clips parodiques censés motiver les visiteurs médicaux avaient provoqué le scandale.

La polémique avait enflé sur les méthodes employées par la filiale française du laboratoire Lilly pour motiver ses visiteurs médicaux.

Le journal «L'Express» avait pu se procurer deux vidéos qui n'auraient jamais être diffusées à l'extérieur de l'entreprise. Deux zappings télé avaient été détournés. Si les images sont tirées d'archives, la nouvelle bande son vante les mérites d'un antidépresseur de Lilly, le Cymbalta. Nicolas Sarkozy s'y fait ainsi le porte-parole du laboratoire, comme la star du foot Eric Cantona ou la milliardaire Liliane Bettencourt.


Source: L'Express

Ces vidéos ont été diffusés en décembre 2010 lors d'une réunion de cadres, puis aux visiteurs médicaux lors d'un séminaire de motivation en janvier.

Un médecin fouetté par une panthère

Le 1er février, c'était «Libération» qui avait levé le lièvre: Eli Lilly avait détourné une pub d'Orangina mettant en scène une panthère sado-maso. L'original, trop violent, avait carrément été interdit de diffusion en France. Qu'à cela ne tienne: dans la version revisitée par Lilly, la panthère se reconvertit en visiteuse médicale qui fouette un médecin, le force à se déshabiller pour l'inciter à prescrire le Zypadhera, une molécule destinée à traiter la schizophrénie.


Source: Libération

Le président du laboratoire, Dominique Amory, avait par la suite présenté des excuses aux médecins pour l'une de ces vidéos «choquante et déplacée».

(and)