Chiffre d'affaires record

19 janvier 2011 07:31; Act: 19.01.2011 10:25 Print

Swatch passe le cap des 6 milliards

Swatch a dépassé l'an dernier pour la première fois les 6 milliards de francs de chiffre d'affaires brut.

Une faute?

Swatch Group a réalisé un chiffre d'affaires record l'an dernier, en dépit du franc fort. Le géant horloger biennois a franchi pour la première fois la barre des 6 milliards de francs de chiffre d'affaires brut, avec un bond de 18,8% à 6,44 milliards.

Le groupe a pleinement profité en 2010 de la reprise, après un exercice 2009 où il avait limité les dégâts dans un contexte de crise économique. Tous les segments ont contribué à ce spectaculaire rebond, a indiqué mercredi le numéro un mondial de l'horlogerie.

Les montres et bijoux, qui comprennent notamment les marques Breguet, Blancpain, Longines et Tissot, ont généré un chiffre d'affaires brut de 5,53 milliards de francs, en progression de près d'un quart par rapport à 2009. Les ventes ont été maintenues à un niveau record au second semestre, après un début d'année exceptionnel.

La demande a été particulièrement vive en Asie, mais aussi en Europe centrale et au Moyen-Orient. Les marques de luxe ont connu à nouveau une nette augmentation, précise le groupe, actif également dans la microtechnique.

Problèmes de capacité

Le chiffre d'affaires de la division production a lui augmenté de 7,5% à 1,54 milliard de francs. L'essor des montres s'est répercuté avec le décalage habituel sur les entrées de commandes et les ventes.

Cette évolution a ainsi contribué à une amélioration de l'utilisation des capacités plus importante et plus rapide que prévu. Des problèmes de capacités ont même été constatés dans certains secteurs. Les clients qui ont passé commande en premier ont été livrés en priorité, informe Swatch Group.

L'entreprise compte investir pour faire face à la demande toujours croissante. Swatch Group a notamment acheté ces derniers mois des terrains à Boncourt (JU) ainsi qu'à La Chaux-de-Fonds (NE) afin de construire un nouveau site de production pour sa filiale Universo, qui fabrique des aiguilles de montres.

La division des systèmes électroniques a pour sa part réalisé un chiffre d'affaires de 440 millions, en hausse de 11,7%.

Taux de change préoccupants

A taux de change constants, la progression du chiffre d'affaires total ressort à 21,8%. La forte appréciation et l'importante volatilité du franc, en particulier vis-à-vis de l'euro et du dollar, ont constitué un véritable défi sur l'ensemble de l'exercice, écrit Swatch Group. Les variations de changes ont pesé à hauteur de 164 millions de francs sur les ventes.

Le patron du groupe, Nick Hayek, a accusé récemment les banques et les grands fonds d'investissement de spéculer sur une hausse du franc, entraînant ce dernier vers des sommets qui deviennent dangereux. Afin de lutter contre sa cherté, il a proposé par exemple de dévaluer le franc ou fixer comme cela s'est déjà fait des intérêts négatifs.

Swatch Group table sur une meilleure marge opérationnelle et une hausse du résultat net pour l'exercice 2010. Ces prévisions de performances record absolues sont cependant atténuées par la vigueur du franc. Les perspectives 2011 restent positives, malgré l'évolution défavorable des devises. Une croissance à deux chiffres se profile.

(ats)