Credit Suisse

09 mars 2011 06:44; Act: 09.03.2011 06:49 Print

Un Américain avoue des fonds cachés

Le département américain de la Justice a annoncé mardi que, pour la première fois, un contribuable américain avait avoué avoir caché des fonds au fisc en les plaçant sur un compte de Credit Suisse.

Une faute?

Le contribuable amnérician a reconnu avoir fraudé le fisc de son pays en plaçant des fonds sur un compte de Credit Suisse. Le montant des fonds placés dans la banque helvétique n'a pas été précisé.

Cet homme de 45 ans, qui réside désormais en Suisse, a plaidé coupable d'évasion fiscale devant un tribunal de l'Ohio. Il risque trois ans de prison et 250'000 dollars d'amende, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Comme d'autres contribuables condamnés avant lui, il a avoué avoir eu entre 2002 et 2008 un compte non déclaré à l'UBS, crédité de 490'000 à 947'000 dollars. «Il a ensuite admis qu'outre son compte chez UBS, en Suisse, il avait également un compte à l'étranger avec des actifs importants chez Credit Suisse», a rapporté le ministère.

Contactée par Reuters, une porte-parole de la grande banque n'a pas souhaité commenter ce cas précis. Elle a précisé que Credit Suisse ne faisait pas l'objet d'une enquête.

Après «l'affaire UBS», les Etats-Unis ont lancé en février et mars des poursuites pénales contre cinq salariés de Credit Suisse, auxquels est reprochée une complicité de fraude fiscale au sein de cette banque ou d'autres. L'un des banquiers mis en cause a affirmé avoir agi avec le consentement de son employeur. Mais la banque n'est pas directement mise en cause à ce stade.

(reuters/ats/afp)