EFG International

09 mars 2011 10:36; Act: 09.03.2011 10:39 Print

Une perte de plus de 700 millions en 2010

La banque privée basée à zurich EFG International a bouclé l'exercice 2010 dans le rouge.

Une faute?

La banque privée zurichoise a essuyé une perte nette de 721,8 millions de francs, après d'importants amortissements annoncés au premier semestre. En 2009, elle avait dégagé un bénéfice de 101,1 millions.

L'établissement avait annoncé en juillet dernier procéder à des dépréciations d'actifs d'un total de 859,5 millions de francs sur les gestionnaires d'actifs MBAM, CMA et DSAM. Le directeur financier Rudy van den Steen avait été remplacé par Jean-Christophe Pernollet.

Le résultat net core, qui ne comprend pas les amortissements, a atteint 172 millions de francs, soit une hausse de 10% par rapport à 2009, a précisé mercredi l'institut qui se concentre désormais sur la gestion de fortune. En dépit de la perte, les actionnaires percevront un dividende inchangé de 10 centimes par action.

L'afflux net de nouveaux capitaux de la clientèle a, pour sa part, augmenté de 13%, à 11 milliards de francs. Mais la vigueur du franc, avec un impact négatif de 10,1 milliards, a pesé sur les actifs sous gestion. Lesquels ont diminué à 84,8 milliards (-1,6%).

Nouvelles succursales

Malgré ces aléas, EFG International, filiale de EFG Group en mains de la famille du financier grec Spiros Latsis, s'est développé. Le groupe a ouvert une succursale à Lugano, ainsi que des établissements au Danemark, en Uruguay et à Key Biscayne en Floride.

Dans le même temps, le nombre de conseillers à la clientèle a grimpé à 675 en fin d'exercice, soit 25% de plus que l'année précédente, et davantage seront recrutés cette année.

Au vu de l'amélioration du contexte économique, EFG International table sur un résultat net de 200 millions de francs au minimum pour l'exercice en cours ainsi que sur une croissance annuelle à deux chiffres des apports nets d'argent frais provenant de la clientèle privée ces deux à trois prochaines années.

(ats)