Simulation de prise de drogue

02 février 2011 06:31; Act: 02.02.2011 09:53 Print

Une pub au parfum de scandale

Une publicité télévisée pour un parfum d'Yves Saint Laurent, Belle d'Opium, a été interdite au Royaume-Uni, étant accusée de représenter une femme simulant la prise de drogue.

La pub en question (Source: YouTube)
Une faute?

Un clip pour un parfum Yves Saint Laurent représente une femme, l'actrice française Mélanie Thierry, en train de danser sensuellement et de pointer d'un doigt son avant-bras, avant de faire courir lascivement sa main sur son bras.

Cette chorégraphie très rythmée et aux gestes brefs se termine avec l'actrice à terre, la poitrine soulevée, et une voix off affirmant: «Je suis ton obsession. Je suis Belle d'Opium, le nouveau parfum Yves Saint Laurent.»

Treize personnes se sont plaintes de la publicité, qui est diffusée au Royaume-Uni depuis septembre, poussant l'ASA (Advertising Standards Authority) à revoir sa copie.

«Même si l'on n'a pas considéré que faire de la publicité pour un produit intitulé Opium n'était pas irresponsable ou choquant, (...) nous avons estimé que les gestes de la femme simulaient la prise de drogue. Nous avons donc conclu qu'il était irresponsable et inacceptable de la diffuser», a expliqué l'ASA.

La publicité en question ne peut désormais plus être diffusée en l'état au Royaume-Uni.

Dans son jugement, l'ASA cite le point de vue des parfums Yves Saint Laurent, qui appartiennent au numéro un mondial des cosmétiques, le groupe français L’Oréal, pour qui la publicité montre une personne qui «semble en bonne santé et pleine de vie, et exprime sa sexualité».


(afp)