Industrie

22 mars 2011 07:58; Act: 22.03.2011 10:49 Print

Von Roll toujours dans le rouge

Von Roll est resté dans les chiffres rouges en 2010.

Une faute?

Le groupe industriel zurichois est resté dans les chiffres rouges en 2010, même s'il a réussi à faire passer sa perte nette de 11,3 millions en 2009 à 7,5 millions de francs l'an dernier.

Par contre, l'entreprise a pu dégager un résultat avant intérêts et impôts (EBIT) positif de 10,8 millions après une perte de 8,5 millions de francs un an plus tôt. La différence avec la performances nette s'explique en partie par des effets monétaires et par des facteurs fiscaux, a-t-elle indiqué lundi.

Quant au chiffre d'affaires, il atteint 554 millions de francs, en hausse de 0,9% mais dans le bas de la fourchette prévue. Mais la croissance se monte à 4,3% en excluant l'impact des taux de change.

Les zones Amériques et EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) ont vu leurs ventes refluer légèrement, tandis que la zone Asie affichait une forte progression. le groupe a vu ses entrées de commandes globales grimper de 13,8% à 540,5 millions de francs.

Dans le détail, la division Insulation (technologies d'isolation) inscrit un chiffre d'affaires de 357,1 millions de francs ( 0,5%). Ses entrées de commandes ont bondi de 22,6% à 365,8 millions. La division Composites (matériaux, câbles) a progressé de 8,4% à 110,6 millions et ses commandes ont augmenté de 17,6% à 116 millions.


Pas de dividende

Enfin, la division Transformers (transformateurs) est la seule à subir un recul du chiffre d'affaires, de 10,5% à 82,4 millions de francs. Ses entrées de commandes ont même chuté de presque un tiers à 53,4 millions.

Von Roll proposera à l'assemblée générale du 4 mai de renoncer au versement d'un dividende pour l'exercice sous revue. En 2009, les actionnaires avaient touché 10 centimes par action. Cette nouvelle, et la déception face aux résultats, ont fait chuter le titre à la Bourse suisse, dans un marché pourtant positif.

Cette année, le groupe veut renforcer ses activités principales, avec l'objectif d'améliorer la productivité. Il poursuivra aussi le développement de sa division Water, née il y a un an, ainsi que ses efforts en recherche et développement dans l'énergie solaire.


Début 2011 prometteur

Les entrées de commandes des secteurs clés ont connu un développement positif lors des deux premiers mois. Von Roll anticipe une demande en hausse dans un contexte de croissance économique stable pour les produits à cycle court du segment basse tension dans les divisions Insulation et Composites.

Par contre, dans le segment haute tension, qui réagit plus tardivement à l'évolution conjoncturelle, la reprise est attendue seulement fin 2011 en raison de la lente progression des gros investissements.

Pour mémoire, Von Roll était tombé dans les chiffres rouges en 2009 et avait supprimé environ 500 postes, principalement hors de Suisse. A fin décembre 2010, le groupe comptait 2937 postes (-0,5%).

La direction de Von Roll a été renouvelée ces derniers mois. Stephan Kellmann a remplacé le directeur financier Markus Scherbel en septembre. Le départ du patron et président Thomas Limberger est survenu début décembre. La présidence est revenue à Peter Kalantzis et la direction des opérations à Matthias Oppermann.

(ats)